Tnatum

.::Mutants, voici votre Enfer::.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Moréus Neron Kyotyo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 34
Humeur : De TRÈS mauvaise humeur
Date d'inscription : 06/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): aucun

MessageSujet: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Mer 11 Juin - 4:15

Il faisait sombre. À l'extérieur, les météorologues annonçaient un violent orage dans la région, suivit de puissants coup de tonnerre et de foudre. Les nuages sombres semblaient vouloir à tout prix montrer leur colère et leur puissance au peuple des mortels. Les routes désertiques semblaient avoir toujours été utilisées à cause de leur état pitoyable. Pourtant, comme personne n'y voyait aucune automobile, l'on ne croyait pas réellement que sa détérioration était dû à un surnombre de voitures qui y passait. Tout le monde disait donc que sa détérioration était dû à la nature qui tentait désespérément de reprendre les dessus.
Soudain, un vrombissement se fit entendre. Un camion blanc tentait de circuler à bonne allure sur cette route délabrée. L'engin transportait cinq personne à son bord, soit le conducteur, un passager à l'avant avec celui-ci, deux à l'arrière avec le cinquième, inconscient et ficelé comme un jambon. Le camion, en provenance de nul part, m'enfin pour quelqu'un qui ne le savait pas, arrivait de la plage près de l'ancien établissement de mutants. Le passager ficelé, Nero en d'autres mots, avait tenté de s'enfuir et y avait été attrapé. On lui avait injecté des doses tellement énormes de tranquillisants et de calmants dans le corps pour le calmer, que le jeune homme ne tenait plus sur ses jambes. Il en était presque devenu légume. M'enfin, c'était mieux de l'avoir aussi mou qu'une guenille que de l'avoir dans la même fureur dévastatrice qu'à sa capture.
Après plusieurs heures de voyages depuis l'ancien au nouveau Tnatum, Nero ne s'était toujours pas réveillé. Les drogues agissaient encore énormément sur lui. De plus, la fatigue l'avait terrassée en moins de deux. Lors de son débarquement, les gardes qui le surveillaient, au cas où, n'avaient même pas pris la peine de lui délier les pieds. Ça n’aurait servit à rien de toute manière puisqu’il n’arrivait même pas à être un tant soit peu raid.
Les deux gardes, qui l’avaient surveillé tout ce temps, n’avaient eut qu’à le prendre par les épaules le soulever et le traîner jusqu’à la salle d’accueil. Malgré le fait que l’orage annoncé se déversait maintenant à grand flots sur eux, ils ne firent rien pour garder le mutant au sec alors qu’eux portaient des impers.
Ouvrant la porte, qui était fermée à double tour, les deux hommes lancèrent Nero au fond de la salle, la tête de celui-ci allant frapper mollement le mur. Il tomba tout aussi mollement au sol, dos à la porte de la pièce, lorsque les deux hommes refermèrent la porte derrière eux. Évidemment, le moréen ne répliqua rien et ne se débattit pas pour autant. Son esprit était totalement embrumé. Tout ce qu’il voyait était le néant. Il aurait aimé ouvrir la bouche pour râler, mais il était vraiment mal pris. Il avait les poignets liés dans son dos, ses bras étaient ficelés à son torse, ses chevilles étaient toutes aussi prisonnières et on lui avait même placé un bâillon autour de la bouche pour l’empêcher d’articuler quoi que ce soit. Le seul truc sur lui qui n’avait pas l’air de vouloir bloquer quoi que ce soit, c’était le pansement qu’il avait autour de l’œil. Évidemment, à cause des calmants, il ne sentait plus la douleur qu’elle lui causait, c’était peut-être le seul point positif là-dedans. La plaie laissait quelques gouttes e sang perler au sol, mais il s’en contre fichait. Il était détrempé dans cet endroit frais, mais comme il ne ressentait plus rien et était terriblement faible, il ne s’aperçu même pas qu’en temps normal il grelotterait.
Après quelques minutes, Nero commença à reprendre légèrement conscience qu’il pouvait bouger les paupières, peut-être même les yeux. Il entrouvrit donc son œil droit, le seul qui n’était pas endoloris, et s’aperçut que son champ d’horizon était très près de lui, comparé à ce qu’il aurait imaginé. Il aurait tenté de se retourner pour voir derrière lui, mais deux choses l’en empêchèrent. La première étant qu’il n’avait pas même la force de se tourner la tête de côté. La seconde étant qu’il y avait une personne avec lui dans la pièce et que cette personne venait tout juste de mettre sa main sur sa joue…

« Eli?… Elizabeth?… Non, non, elle ne peut pas être… Elle était dans la bâtisse quand ça a pété… », songea-t-il, à grande peine, tentant réellement de se retourner, sans succès. Il se devait de savoir qui c’était.


Dernière édition par Moréus Neron Kyotyo le Sam 23 Aoû - 1:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Ven 13 Juin - 20:16

On avait mis Nero à la salle d’accueil plutôt qu’à l’infirmerie. Elizabeth ne comprenait pas ce choix, mais elle se doutait bien que son amoureux avait été drogué à fond… Ce ne serait pas joli à voir. Quand elle entra dans la salle d’accueil, elle vit sur le sol, ficelé et dos à la porte. Elle ferma doucement derrière elle la porte et s’approcha en douceur. Nero semblait avoir conscience qu’il se trouvait ici. S’agenouillant, elle posa sa main sur sa joue. Il se mit à parler. La jeune mère sourit doucement, déposant un baiser sur la joue trempée de son fiancé.

« Chhhhut, c’est moi, je suis là. Je n’ai rien, ne t’inquiète plus moi, d’accord? Ne bouge pas, je vais te détacher. »

Elle mit plusieurs minutes avant d’y arriver. Ficelé comme il l’était, Nero devait se sentir drôlement soulagé d’être à présent libéré. En douceur, Elizabeth le fit tourner sur le dos. Il avait un pansement sur l’œil, mais outre cela, il ne semblait pas gravement blessé.

« Tu es trempé… il faut te changer, sinon tu vas attraper froid. Je peux voir ton œil et retirer le pansement? Je vais te soigner, il est hors de question que je te laisse avec ton œil dans cet état. »

Elle préférait avoir son « ok » pour lui retirer le pansement. Néanmoins, elle aurait préféré de loin faire une telle chose à l’infirmerie. Nero pourrait avoir des vêtements chauds à se mettre sur le dos, un bon lit et des calmants au besoin. Elizabeth pouvait soigner la blessure, mais son fiancé aurait mal à l’œil pendant quelques jours, probablement.

« Je préférerais t’emmener à l’infirmerie, par contre… Tu crois… que tu pourrais marcher? Ou ils t’ont trop drogué pour cela? Je ne veux pas que tu dépenses tes forces pour rien, alors si tu ne peux pas bouger, j’irai chercher de quoi t’habiller et te sécher. On fera cela ici et après, je ferai venir des gens afin de t’emmener là-bas. Tu pourras t’y reposer, reprendre des forces… J’ai eu tellement peur que personne ne te retrouve… J’avais peur… qu’il te soit arrivé quelque chose de grave. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Moréus Neron Kyotyo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 34
Humeur : De TRÈS mauvaise humeur
Date d'inscription : 06/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Sam 14 Juin - 19:49

Nero sentit les lèvres de la personne sur sa joue détrempée. Il ferma son œil droit, content de reconnaître la personne qui avait posé le geste. Par contre, il n’aurait pu reconnaître tout de suite sa voix. Elle lui semblait venir de tellement loin… Et elle semblait sortir d’un épais brouillard en plus… Au moins, et c’était peut-être sa seule consolation, il comprenait ce qu’elle disait.
Ne bouge pas ? Elle ne venait pas réellement de lui demander ça ? Il n’avait pas la force de se tourner la tête vers elle, il n’aurait pu se débattre. En plus, c’était elle qui était près de lui. Sa douce fiancée… Il aurait tout fait pour elle… Et dire qu’il l’avait crue morte au premier Tnatum et qu’il avait essayé de s’enfuir… Tout comme Merona… Il pourrait peut-être lui demander si elle l’avait vu arriver, pour s’assurer, mais pour le moment, il se contenta plutôt de se laisser faire. Il fut content qu’elle le tourne sur le dos, comme ça, il pourrait revoir son doux visage.
Elle lui dit qu’il était trempé ? Vraiment ? Pourtant, Nero n’avait pas l’impression de l’être ni même de geler… M’enfin, ce devait être les drogues qui agissaient ainsi. Il n’arrivait pas à bouger ses pieds… Pour ses bras, il commençait à sentir une certaine douleur, mais elle était trop vague pour qu’il puisse dire qu’elle était insupportable. Ce ne devait qu’être un engourdissement, rien de plus. Pour ce qui était de son œil, ça ne dérangeait pas le jeune homme qu’elle puisse regarder dans quel état il était. Le jeune Moréen se doutait bien qu’il ne pourrait peut-être plus l’utiliser, même avec la magie d’Elizabeth, mais peut-être aussi qu’il était trop pessimiste pour le moment.

« Mi Amor… J’suis content que tu sois là… Oui, tu peux… je-je suis mal placé pour t’en empêcher… »

Malgré ce faible effort, Nero se mit à tousser. Un léger filet de sang se mit à couler au coin de sa bouche, du côté droit. Tant et aussi longtemps que son système ne se serait pas débarrassé entièrement des tranquillisants, il saignerait de cette manière. Par contre, puisqu’il en avait eu des quantité énorme à très fortes puissances, il se pourrait même qu’il en crache quelques fois… Merde… Et dire que ça lui prendrait peut-être plus d’une journée à s’en débarrasser entièrement…
S’il pouvait marcher ? Nero pouvait toujours s’essayer.

« Je… Je crois pouvoir… essayer… »

Il tenta donc de se relever sur les coudes. Il s’y prit à plusieurs fois avant d’arriver à rester assit. Ses bras tremblaient, mais au moins, ils semblaient vouloir lui revenir peu. Une fois relevé, Nero fut pris d’un faible étourdissement. Par réflexe, il remit une main au sol, l’autre allant sur sa tête. Il n’aurait peut-être pas dû se lever aussi rapidement, mais bon, il était trop tard.
Le jeune Moréen essaya ensuite de replier une jambe, sans succès. Celle-ci était molle. Le jeune homme essaya de replier la deuxième, mais elle ne réagissait pas non plus. Ses deux jambes étaient… inertes. Comme celles d’un mort. Pourtant, Nero aurait juré qu’elles ne l’étaient pas! C’était de la faute des drogues, assurément. Il en était certain, ça ne pouvait être autre chose. Ça ne devait pas être autre chose. Il n’accepterait jamais ça de toute façon. Ne plus pouvoir utiliser ses jambes… L’horreur.
Nero fut repris d’étourdissements et les drogues se remirent à faire effets légèrement. Il n’eut pour seul choix que de se laisser retomber sur le dos. Il avait beau ressentir de la frustration, il ne la laissa pas paraître. Il ne voulait pas montrer ça à Elizabeth.
Puis, Eli lui dit qu’il pourrait se reposer à l’infirmerie et reprendre des forces. Oui, il y comptait bien. Et puis qu’elle avait eut peur que personne ne le retrouve ? Qu’il lui soit arrivé quelque chose de grave ? Le jeune homme lui prit la main et l’amena à son visage pour lui faire quelques bisous.

« J’ai eu peur, moi aussi, Eli… J’étais avec ma fille quand tout a sauté et que j’ai reçu un débris au visage… Merona était avec moi, mais n’était plus là quand je me suis réveillé… Je ne sais pas où elle est, ni comment elle se porte… Je-je ne sais même pas si elle est encore de ce bas monde…, termina-t-il en essuyant une larme au coin de son œil. Et puis… je savais que tu étais dans l’établissement au moment de l’explosion… J’ai cru t’avoir perdu… à jamais… J’ai voulu m’enfuir, me sauver… J’étais sur la plage plus loin quand les gardes sont arrivés… Je ne me contrôlait plus, j’ai… J’allais essayer de me noyer… Je suis désolé… J’aurais pas dû…»

Puis, Nero détourna la tête pour s’empêcher d’être encore une fois trop émotif face à la situation. Mais pourquoi les drogues l’affectaient-il autant que ça ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Dim 15 Juin - 17:45

Pauvre Nero… On l’avait beaucoup trop drogué. Tant pis pour l’infirmerie, elle verrait ce qu’elle pourrait faire pour son œil avant d’aller chercher des infirmiers. Quand Nero se fut recouché sur le dos après avoir tenté de se mettre debout sans succès, Elizabeth essuya à l’aide de son gant noir le filet de sang qui sortait de sa bouche.

« Calme-toi, tu pourras utiliser de nouveau tes jambes. Ils t’ont drogué, ils ne t’ont pas cassé la colonne vertébrale. Tu as simplement trop de drogue dans le sang, cela t’empêcher de bouger comme tu le souhaiterais, c’est tout. Cesse de t’inquiété, d’accord? »

Oui, d’accord… elle avait un peu suivit ses pensées, mais c’était simplement pour s’assurer que seul son œil avait été blessé. Nero l’inquiétait tellement quand il était dans un tel état! Elle déposa un baiser sur sa joue et retira délicatement le pansement qui recouvrait l’œil de son fiancé. Ce n’était pas joli-joli à voir…

« Est-ce que tu vois quelque chose avec ton œil blessé? »


Avait-il perdu la vue à cet œil? Elle le redoutait. Certes, Nero pourrait très bien vivre avec un œil aveugle, il ne serait pas le seul à être ainsi… mais ça devait être un dur coup pour un combattant pour Nero. Il aurait peut-être besoin des conseils d’Akim. Ce Mutant-là n’avait qu’un œil, mais il pourrait donner un coup de main à Nero pour s’y retrouver si jamais Nero venait qu’à avoir perdu la vue. Elizabeth n’osait pas réparer l’œil tant qu’un médecin ne l’aurait pas vu. Elle recolla doucement le pansement sur la blessure :

« Je… je préfère attendre qu’un médecin voit cela avant de guérir les plaies. »

Elle laissa Nero prendre sa main et y déposer des bisous. L’air attendrit, Elizabeth retira son gant à l’aide de ses dents, essuyant le sang sur le visage de son amour. Elle l’écouta parler sans rien dire. Merona n’était pas ici non plus. Elle était peut-être en fuite, quelque part… ou morte. Si elle était toujours vivante, les traqueurs la retrouveraient. Si elle était morte… on ramènerait peut-être son cadavre à la morgue… Elle préféra ne même pas y songer.

« Chhhut… calme-toi, Nero. Elle est probablement toujours en vie. Les traqueurs vont la retrouver, c’est certain. Calme-toi, Nero… ne parle plus de cela, ce n’est pas grave. Tu ne pouvais pas savoir que j’avais réussit à sortir. Je n’ai rien eut à part quelques égratignures. Calmes-toi, ce n’est pas grave, Nero. Ne soit pas désolé pour cela. L’important, c’est que tu sois toujours vivant.
Nathaniel arrive, il va rester avec toi pendant que je vais chercher de quoi te changer et quelqu’un qui pourra t’emmener à l’infirmerie. Je reviens tout de suite, c’est promis. »


L’enfant d’Elizabeth entra après quelques minutes. Il vint s’asseoir non loin de Nero. Les derniers mois, avant que Tnatum n’explose, il avait commencé à moins craindre le petit ami de sa mère. Bien qu’il gardait une distance entre lui et Nero, il osait lui parler plus librement.

** Maman a eu très peur pour toi. Et elle a encore peur pour toi. Merona s’en sortira, tu verras. Elle n’est pas encore à Tnatum, mais elle sera retrouvée. Ta fille est forte… **

Nathy resta silencieux. Elizabeth revint après une dizaine de minutes, accompagnée d’un infirmier et d’une infirmière. Elle avait un pyjama dans les bras et une serviette.

« Ils vont sortir le temps que je t’aide à te changer… après, on ira à l’infirmerie, d’accord? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Moréus Neron Kyotyo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 34
Humeur : De TRÈS mauvaise humeur
Date d'inscription : 06/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Mar 17 Juin - 3:31

[Il ne me suffit que de placer les couleurs de mes paroles, sinon ma réponse est terminée.]

Nero n’aimait pas avoir l’air si faible. Il n’aimait tout simplement pas être faible. Dans cet état, il ne pourrait pas faire grand chose. Il allait être confiné à l’infirmerie… Mais pourquoi, à chaque événement, il devait se ramasser avec une blessure quelqu’onque où il devait rester au lit pour se reposer ?? Il avait été chevalier et avant cela, assez maladroit merci. C’était peut-être une des raisons qui expliquait qu’il se blessait assez souvent et assez gravement.
Elizabeth le sortit de ses songes lorsqu’elle lui enleva le sang qui lui coulait de la bouche. Il devait se calmer, sinon les infirmiers de Tnatum lui donneraient peut-être encore d’autres doses de calmants et d’autres trucs pour l’empêcher de s’énerver.

« D’accord, ma puce… Je me calme… »

M’enfin, c’était plus facile à dire qu’à faire, mais bon.
Lorsque la jeune femme vint pour lui faire une autre bise sur la joue, le jeune homme se retourna pour l’embrasser. Il avait peut-être l’air faible comme ça, mais il ne voulait pas qu’elle croit qu’il ne l’aimait plus. Au contraire, rien ne semblait ébranler son amour pour elle.
Lorsqu’elle enleva son pansement, Nero cru mourir. Son sang avait déjà commencé à sécher sur le pansement et sa paupière s’y était collée. Voilà pourquoi Nero détestait se faire soigner : chaque fois, c’était plus douloureux de guérir ses blessures que lorsqu’il se les faisait. Il se doutait bien que son œil n’était pas très joli, mais puisqu’il était sans doute coupé, c’était normal.
Une fois le bandeau enlevé, il entrouvrit la paupière. Celle-ci était presque entièrement sectionnée en deux. En-dessous, son œil avait mangé un coup aussi. Il était entièrement rouge, démunis d’une quelqu’onque couleur pour différencier sa pupille, son iris et le reste. Une ligne un peu plus foncée prolongeant sa plaie apparaissait dessus. Elle y resterait sûrement, même une fois guérit. Même le bleu profond de son œil semblait ne jamais y avoir été. Et ses flammes, elles n’y apparaissaient plus elles non plus. Malgré tous ces changements étranges, Nero fut étonné de croiser le regard d’Elizabeth. De son œil droit, il était tout à fait normal, mais de son œil gauche, tout était rouge. Il voyait, mais le monde autour de lui ressemblait à l’enfer.
Il laissa tomber dans un râle :

« Oui… Oui, je vois quelque chose avec mon œil, Elizabeth… Sûrement du sang puisque que je vois rouge… Mais je vois encore… »

Puis, il referma son œil, afin de ne pas l’épuiser pour rien. Elizabeth lui remit ensuite le pansement.

« Je ne t’y forcerai pas, ma puce… Si tu réagis comme cela, c’est sûrement parce qu’il est bien plus pire que je ne m’y attend… Je ne te force pas à soigner ça… »

Puis, la jeune blonde enleva son gant. Son bras bleu… Nero allait finir par lui arranger ça un jour… Peut-être avec seulement une illusion, mais il lui arrangerait ça… M’enfin, il trouverait un moyen indolore s’il le faisait. Il n’avait pas envie qu’elle souffre.
Tout en lui faisant de tendres baisers sur le revers de sa main, celle-ci se mit à lui essuyer le sang qu’il avait sur le visage. Nero ferma les yeux et soupira tout en appuyant légèrement sa tête sur sa main. Elle était peut-être la dernière de ses deux grands amours, soit elle et Merona. Le jeune Moréen espérait qu’Elizabeth ait raison, que les traqueurs retrouveraient sa fille… en vie.
Lorsqu’il dû relâcher la main de sa belle pour la laisser partir, Nero vit que Nathaniel était là. Il n’avait toujours pas eu de grande conversation avec celui-ci, à cause que le garçon avait un peu peur de lui. M’enfin, Nero ne voulait pas qu’il ait peur et en ce moment, ce serait bien difficile pour le gamin d’avoir peur d’un homme qui n’a plus même la force de se relever. Il était venu s’asseoir non loin de lui, c’était déjà bien. Par politesse et aussi parce que Nero avait garder un certain instinct protecteur, il se retourna mollement la tête vers Nathaniel. Le petit ne parlait que par télépathie, mais Nero ne pouvait pas. Et puisqu’il ne parlait pas très fort en ce moment, le gamin l’entendrait mieux s’il le regardait.

« Elle ne devrait pas avoir peur pour moi, Nathaniel… J’ai quelqu’un qui me surveille en permanence, là-haut… Ainsi que mes parents… J’ai peur pour elle, par contre… Ta mère… c’est une personne très appréciée et aimée… Je ne veux pas qu’il lui arrive du mal, ni qu’elle souffre… encore moins toi et tes frères… Mais j’suis qu’un bon à rien, Méa me la toujours dit… Je n’arrive même pas à rester conscient pour surveiller ma propre fille… Je sais qu’elle est forte, mais regarde moi… J’ai une force surhumaine, mais pourtant, je suis au sol, ce soir, incapable de me relever simplement à cause d’un simple liquide… Merona… Je suis conscient qu’elle ferait tout pour me retrouver… Mais elle n’était pas avec moi lorsque j’ai repris connaissance… J’ai peur qu’il lui soit arrivé un malheur… que ça grand-mère maternelle n’ait décidé de la reprendre près d’elle… S’il lui ait arrivé quelque chose, j’espère seulement qu’elle na pas souffert… Elle vous aimait bien, toi, Darhan, Derreck et Garry… Elle ne s’ennuyait pas avec vous quatre… Vous étiez les petits frères qu’elle n’aurait jamais eut… Enfin, elle vous aimait comme des frères… »

Nero étendit lentement un bras en direction de Nathaniel. Il aurait tellement préféré qu’il ne le craigne pas, ç’aurait été moins compliqué pour tout le monde… Il avait tellement envie de serrer le gamin d’Elizabeth dans ses bras pour lui montrer qu’il n’avait pas de mauvaise intention face à lui, ni à personne de la petite famille Morrisson… Au moins, Garry ne semblait pas avoir peur de lui. Derreck ne savait pas qu’il avait été mort les 4 premières années de sa vie alors ç’avait été inutile pour Nero de lui dire que c’était à cause de lui que le petit était avec sa mère. Darhan… Il était plutôt solitaire et peu bavard, le jeune Moréen le connaissait donc moins bien, même si il avait connu le petit alors qu’il était encore dans le ventre de sa charmante mère. Et puis, Nathaniel l’avait craint comme la peste à un moment, mais au moins, il l’avait « apprivoisé » depuis.
Elizabeth revint peu de temps après, flanquée de deux infirmiers. Elle avait une serviette et un pyjama dans les bras. C’était sûrement pour lui.

« D’accord… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Mar 17 Juin - 20:47

« Tout ira bien, Nero, tu verras… Ça ne sert à rien de t’inquiété. Tu te sentiras déjà beaucoup mieux quand la drogue cessera de faire effet. Tout ira bien… »

Tout irait bien… elle se le disait autant à lui qu’à elle. Elle espérait avoir raison, sachant très bien qu’elle ne savait même pas si elle disait la vérité à son fiancé. Elizabeth sourit de bon cœur lorsque Nero tourna sa tête pour l’embrasser. Elle était tellement heureuse qu’il ait été retrouvé et ramené ici. Certes, elle se doutait que la vie de Tnatum ne plaisait peut-être pas nécessairement à Nero, mais c’était tout de même pas si mal. Elle déposa un dernier baiser sur les lèvres de son fiancé avant d’essuyer doucement le sang qui s’en écoulait encore. Puis, Elizabeth retira délicatement le pansement de l’œil de Nero. Elle fit attention à sa paupière en la décollant tout en douceur, mais ce qu’elle voyait lui fendait le cœur. Cet œil si rouge… cette paupière coupée… En fin de compte, Nero avait de la chance d’être drogué à ce point : il ne devait pas ressentir la moindre douleur, ainsi. C’était le seul avantage que la drogue pouvait avoir. Une fois que celle-ci partirait, par contre, les médecins mettraient probablement Nero sous calmant afin qu’il ne souffre pas trop.

« D’accord… au moins tu vois… On verra ce que l’on peut faire à l’infirmerie. Je préfère… attendre l’avis du médecin. Il saura quoi faire… »

Elle n’osait pas guérir la plaie, par peur de faire une grosse gaffe et priver Nero de sa vue. Puis, préférant ne pas attendre, Elizabeth quitta la salle pour aller chercher des infirmiers et un pyjama bien chaud et propre à Nero. Elle l’avait laissé, en attendant, aux soins de Nathaniel.

** Elle aura peur pour toi tant et aussi longtemps que tu seras dans cet état. Elle t’aime beaucoup. Tu n’as pas à t’inquiéter pour elle, elle va très bien. Sa mémoire est pire que d’habitude, mais je crois que ce n’est qu’à cause de l’explosion qui l’a ébranlée. Et tu n’es pas un bon à rien. Maman a beaucoup d’estime pour toi. Ce n’est pas de ta faute si tu t’es évanoui. Merona se débrouillera pour rester en vie. Elle ne t’abandonnera pas. Si elle n’était pas avec toi, c’est peut-être parce qu’elle est allée chercher des secours dans la ville la plus proche, afin de te sauver. Maman fera son possible afin d’être tenue au courant pour Merona. Maman veillera à ce qu’on retrouve ta fille. **

Il n’avait pas osé dire qu’Elizabeth souffrait. Elle avait toujours souffert, de toute façon, même si depuis un moment, ça semblait pire qu’à l’habitude. Nathy n’avait le pouvoir de ressentir les émotions de sa mère, mais il était connecté à ses pensées en tout temps. Qu’il le veuille ou non, il savait ce qu’elle ressentait. Elle souffrait pour ce que Nero endurait. Elle souffrait de savoir que son œil ne serait peut-être plus jamais comme avant. Elle souffrait que Fly soit devenu directeur. Elle souffrait à l’idée de plus en plus présente de faire fuir Garry. Elle souffrait toujours. Nathy matérialisa une main humaine à l’aide de l’eau ambiante de la pièce pour forcer en douceur Nero à remettre son bras près de son corps.

** Tu t’épuises, évite de trop bouger. **

Bien que Nathaniel soit proche de Nero, il évitait toujours par n’importe quel moyen de le toucher ou de se faire toucher. Il fit évaporer la main dans l’atmosphère de la pièce.
Elizabeth revint peu de temps après. Nathaniel quitta la pièce, s’arrêtant dans l’encadrement de la porte pour saluer Nero : ** On se reverra à l’infirmerie. **
Elle ferma la porte de la salle une fois tout le monde sortit, puis, elle déposa le pyjama sur le sol. En douceur, elle retira le haut de Nero. Elle essuya son corps trempé par la pluie avec énormément de douceur, tout en lui parlant, afin de le tenir éveillé :

« Tu te sentiras mieux une fois sec. J’ai réussit à te trouver un lit à l’infirmerie. J’espère que ça te plaira, comme emplacement. Il n’y en a plus beaucoup de libres. Je resterai avec toi, le temps que tu te remettes sur pied. Je trouverai bien quelqu’un pour me remplacer à l’accueil. J’aurais bien demandé à Warren, mais il est blessé… Mais ce n’est pas grave, je trouverai quelqu’un. Je ne te laisserai pas seul à l’infirmerie, c’est hors de question. »

Elle souleva Nero doucement afin de le faire asseoir. Puis, elle lui mit le haut du pyjama en faisant attention à son œil, tout en s’assurant de toujours bien tenir le Mutant afin qu’il ne tombe pas sur le sol. Une fois cela fait, elle le recoucha doucement et le débarrassa de son pantalon trempé. Elle répéta les mêmes opérations : le sécha et lui enfila l’autre pantalon de pyjama. Elle prit tout son temps, voulant rester encore un peu seule avec son amoureux.

« Tu te sentiras mieux bientôt, c’est promis. On prendra soin de toi à l’infirmerie. Je resterai avec toi pour veiller à ce que tout aille bien. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Moréus Neron Kyotyo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 34
Humeur : De TRÈS mauvaise humeur
Date d'inscription : 06/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Jeu 19 Juin - 4:12

Nero se sentit un peu triste lorsque Nathaniel matérialisa la main avec l’eau ambiante pour lui replacer le bras près de lui. M’enfin, le gamin avait encore peur de lui, bien entendu, il ne le forcerait pas. Au moins, il prit la peine de le saluer.

« À plus tard, Nathaniel… »

Puis, Elizabeth fit sortir les deux infirmiers. Ça faisait tout drôle maintenant que la petite pièce se vide et paraisse un peu plus grande tout d’un coup. Enfin, c’était de son point de vu à lui, lui qui était couché sur le sol.
La jeune femme, sa douce, belle et merveilleuse fiancée, avait déposé le pyjama au sol et lui enleva son chandails détrempé. Nero n’avait pas remarqué qu’il était aussi détrempé que cela. Par contre, ce n’était pas trop sa faute, il ne sentait pas grand chose à cause des drogues. Elizabeth essuya ensuite son torse de toute l’eau de pluie. Pour le peu qu’il pouvait sentir c’était tellement agréable que d’être câliné par son amoureuse. Nero ferma les yeux, mais resta éveillé, même si l’envie de s’endormir le tenaillait. Il ne voulait pas s’endormir là, encore moins alors qu’Elizabeth s’occupait de lui. Ç’aurait été impoli.

« Eli… Ne t’empêche pas de faire tes accueils pour moi, d’accord ?… Je peux rester seul quelques heures, le temps que tu t’en occupe… Je suis un grand garçon maintenant…, ajouta-t-il, tentant d’avoir une pointe d’amusement dans le ton de sa voix, mais ayant plutôt écopé d’une quinte de toux. Et puis, si tu tiens absolument à ce que je ne reste pas seul, tu n’auras qu’à m’amener Garry de temps en temps… Ça pourras l’occuper et puis… j’aime bien m’amuser avec lui, il est tellement charmant, comme toi… »

Lorsqu’elle le souleva pour l’asseoir, le jeune Moréen fit l’effort de l’aider en se soutenant de ses bras et se relevant avec ses abdominaux. Ses bras recommençaient à trembler, mais il s’en fichait. Il ne voulait pas que sa puce adorée ait à le retenir, surtout qu’on lui avait dit souvent qu’il était lourd. Elle lui enfila ensuite le haut du pyjama, faisant attention à son œil. Il devait franchement être piteux pour qu’elle agisse de la sorte.
Lorsqu’Elizabeth essaya de le recoucher, Nero ne se laissa pas complètement faire. Il voulait rester assit, même s’il fatiguait de cette manière. M’enfin, il resta relevé sur les coudes, regardant sa belle. Il gêna un peu lorsqu’elle lui enleva son pantalon. Après tout, il avait l’habitude de se promener torse nu, devant elle, mais non pas en boxer! Cela le mit légèrement mal à l’aise, mais bon, il ne lui en voulait pas. Elle ne voulait que le changer et le sécher après tout!
Lorsqu’elle eu terminé de le sécher et de l’habiller, Nero se releva. Ça l’énervait de rester couché. Il voulait la prendre dans ses bras. Il n’était peut-être pas très solide appuyé sur ses bras, mais au moins, son ventre était plus solide et le tenait debout. D’un geste lent, il alla chercher la main d’Elizabeth. Il se mit à l’embrasser tout au long de son bras tout en la rapprochant de lui. Lorsqu’il l’eut assez rapproché de lui, Nero enfouit sa tête au creux de son cou et la serra dans ses bras. Il aurait aimé la serrer fortement contre lui, la cajoler, lui montrer de tout son cœur qu’elle n’avait pas à avoir peur pour lui, mais il n’y arrivait pas. Tout ce qu’il arrivait à faire c’était de la prendre mollement et de la coller doucement contre lui. Ce n’était pas désagréable, bien au contraire, mais il aurait aimé en ce moment la savoir contre lui, incapable de bouger à cause de sa force qui lui permettait de se défendre et de la défendre… Mais il ne pouvait pas. Il était inutile, un bon à rien, un incapable… Il était faible.
Nero, qui avait toujours les yeux cachés dans son cou, se mit à sangloter amèrement. La fatigue et les tranquillisants ayant pris réellement le contrôle de ses émotions.

« Elizabeth... me laisse pas comme ça... »

[Terminé!]


Dernière édition par Moréus Neron Kyotyo le Jeu 19 Juin - 23:58, édité 1 fois (Raison : J'suis un écueuil roux mangeur de blondes XDDD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Sam 21 Juin - 16:46

Elizabeth sourit aux paroles de Nero, alors qu’elle le séchait :

« Tu crois vraiment que m’éviter des accueils ici va m’attrister? Je me trouverai quelqu’un pour me remplacer, ne t’inquiète pas avec cela. Je préfère de loin rester à ton chevet plutôt que de venir ici au risque de me faire attaquer par un quelconque Mutant enragé. Et si tu tiens à voir Garry, je l’emmène souvent, il sera ravi de pouvoir s’amuser avec toi. Nathaniel est souvent à l’infirmerie, avec Warren, mais il passera probablement du temps avec toi. Tu n’auras qu’à en profiter pour tenter de le rapprocher encore un peu plus de toi. Je ne sais pas ce que tu as pu lui dire ou lui faire comprendre, mais c’est impressionnant de le voir approcher autant de toi, alors qu’il y a à peine quelques temps, tu représentais une menace à ses yeux. »

Elle sourit à Nero. Par contre, elle ne put retenir un soupire de découragement quand Nero refusa de se laisser recoucher complètement sur le sol. Ce qu’il pouvait être têtu, parfois! Une fois qu’elle l’eut séché et habillé du chaud pyjama afin qu’il ne prenne pas froid, elle vit Nero se relever du coin de l’œil. Il se fatiguait pour rien! Elle le laissa néanmoins faire, songeant qu’elle pourrait le rattraper si ses muscles le lâchaient. Mais pourquoi semblait-il avoir toujours besoin de prouver qu’il était fort?! Cela désespérait Elizabeth. Il était faible, en ce moment, certes, mais cela ne voulait pas dire qu’elle ne l’aimait pas! Nero aurait perdu ses deux bras et ses deux jambes dans l’explosion, elle l’aurait encore aimé tout autant. Mais quand comprendrait-il qu’il avait besoin de se reposer et d’économiser ses forces?!
Quand Nero eut enfin enfouit sa tête dans son cou, Elizabeth passa ses bras autour de son fiancé pour le serrer contre elle. Ainsi, elle s’assurait qu’il ne tomberait pas durement sur le dos. Elle sentit des gouttes couler sur son cou. Nero commençait à sangloter.

« Tout va bien aller, Nero, je reste avec toi. Quand la drogue se sera dissipée, tu te sentiras mieux, tes forces te reviendront. On te donnera des calmants pour ton œil à l’infirmerie, mais ce ne sera jamais en aussi grande dose que tu la drogue que tu as dans le sang. On va t’emmener à l’infirmerie, d’accord? Tu pourras te reposer autant que tu le voudras et je resterai près de toi tout le temps, c’est promis. J’irai seulement te chercher de quoi manger tout à l’heure. Nathaniel veillera sur toi le temps que je revienne. C’est promis, je ne te laisserai pas comme ça. Mais la drogue doit faire son temps. D’ici demain, tu devrais déjà te sentir mieux. Tout va bien aller Nero… »

Elle déposa un baiser sur le front de son fiancé, le berçant doucement dans ses bras pour le consoler, le gardant tout contre elle. Elle ne savait pas quoi lui dire pour le calmer.

« Tu veux rester ici encore un moment ou tu préfères aller tout de suite à l’infirmerie? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Moréus Neron Kyotyo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 34
Humeur : De TRÈS mauvaise humeur
Date d'inscription : 06/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Dim 22 Juin - 4:16

Nero sanglotait. Lui qui avait toujours pu marcher, courir, s’amuser comme bon lui semblait, il n’avait jamais eu de blessure l’empêchant de bouger de la sorte. Il n’avait encore moins cru qu’une telle chose puisse lui arriver du jour au lendemain ! Il écoutait Elizabeth parler, sa voix arrivant d’elle même à l’apaiser. Une si jolie voix… Elizabeth lui fit un baiser sur le front. Elle devait sûrement chercher un moyen de le calmer. C’était vrai que, paquet de nerfs comme lui, ce ne devait pas toujours être évident de s’adapter. De plus, elle le berçait. Oh non, ça n’avait plus de sens maintenant ! C’était lui d’habitude qui la berçait pour la calmer ! Tout avait ni queue ni tête maintenant. Les rôles étaient inversé : plutôt que ce ne soit Nero qui console Elizabeth, c’était Elizabeth elle-même qui devait le consoler !

L’infirmerie. Nero n’aimait pas l’endroit ni même être entouré de gens qui souffre autant physiquement que moralement. Mais bon, si c’était le seul endroit où il pourrait se reposer et rester avec sa puce, il y irait. Non pas qu’il adorerait y être, mais il y irait sans trop ronchonner.

« Désolé… Moui, oui on peut aller à l’infirmerie… Mais on n’y serait pas tranquilles… Pour une fois qu’on est seuls, je compte bien en profiter un peu… Ça serait seulement normal… »

Nero renifla un peu et s’essuya l’œil droit du revers de la main avant de laisser un doux baiser effleurer le cou d’Elizabeth. Il avait eut tellement peur de la perdre à jamais et maintenant elle était en train de le consoler comme un gamin. M’enfin, il était content qu’elle soit là à s’occuper de lui plutôt que de le laisser là à ne rien faire. Elle n’était pas comme ça, mais ç’avait été le genre de Méa de le faire. Et dire qu’il avait longtemps cru qu’elle l’aimait. Il n’y était pas du tout. Elizabeth l’aimait. C’était ici ça place désormais. Ailleurs, il n’aurait jamais ce qu’il avait ici, soit une fiancée à dorloter et à s’occuper ainsi que ses garçons.

Le jeune Moréen soupira. Il se laissa retomber tranquillement sur un coude avant de se recoucher au sol, tout cela en retenant Elizabeth. Il n’avait pas envie qu’elle s’en aille tout de suite chercher les infirmiers. Ça ne le dérangeait pas qu’elle soit sur lui, même en ce moment. Il arriverait toujours à supporter son faible poids.

Nero refit quelques baisers de temps à autre dans son cou avant de lâcher :

« Je t’aime Elou… J’suis désolé d’avoir éclaté comme ça… j’voulais pas… J’t’adore ma belle… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Mer 25 Juin - 0:21

« On aura encore l’occasion d’être seuls, quand tu seras mieux… Tout ira bien, tu verras. »

Elle avait rarement vu Nero dans un tel état. Il semblait si fragile à pleurer et à être si faible à cause des drogues… Dire que pour une fois, c’était elle qui le consolait lui… C’était plutôt rare que c’était elle qui consolait Nero, à vrai dire. Elizabeth flanchait bien plus souvent que lui… mais avec ses pertes de mémoires fréquentes, elle avait de quoi avoir un immense poids sur les épaules. Nero, lui, agissait surtout sur l’effet des drogues, en ce moment. Il ne se mettait pas à sangloter pour si peu, généralement.
Elle se laissa entraîner par Nero, ne pouvant pas lui refuser cet instant d’intimité qu’ils avaient entre eux. Après tout, les infirmiers attendraient autant qu’il le faudrait, et Elizabeth n’avait pas ses enfants dans les pattes.

« Moi aussi je t’aime, Nero… Et ne t’en fait, ça arriver à tout le monde d’éclater, ne t’excuse pas pour cela, voyons. Cesse donc de t’en vouloir pour si peu… S’il l’avait fallu, j’aurai passé des heures à te consoler. Il faut bien que je m’occupe de toi quand c’est toi qui va mal… tu en fais tellement toujours beaucoup pour moi… C’est la moindre des choses que je te console quand tu en as besoin, que je sois toujours près de toi. »

Lui caressant doucement les cheveux, Elizabeth ferma les yeux quelques instants. Elle était heureuse de revoir son fiancé, de pouvoir le sentir dans ses bras… Il irait dans quelques jours et avec un peu de chance, elle pourrait l’emmener à la salle de bain avec l’accord des médecins pour le mettre bien propre.

« Il vaudrait mieux que j’aille chercher les infirmiers… Il faut qu’un médecin voit ton œil… Ça ne doit pas rester trop longtemps ainsi. Je me doute que tu ne sens pas la douleur à cause des drogues que tu as dans le sang, mais… il faut t’examiner… C’est promis, je resterai près de toi. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Moréus Neron Kyotyo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 34
Humeur : De TRÈS mauvaise humeur
Date d'inscription : 06/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Ven 27 Juin - 2:59

« M’oui, je te fais confiance, mais c’est maintenant que j’veux en profiter… »

Il retourna faire un bisou dans son cou. Tout doucement, tout tendre. Au moins, c’était quelque chose qu’il faisait normalement, sans être ni plus ni moins affecté par les drogues. C’était encourageant. Pas énormément pour lui donner le sourire aux lèvres des semaines de temps, mais assez encourageant pour lui en glisser un petit sur son visage blessé.
Lorsqu’il se recoucha, il fut content de savoir qu’Elizabeth l’avait suivit. Ç’avait été sa peur, qu’elle ne veuille pas, qu’elle le fuit d’une certaine manière. Elle ne le fuirait pas, ça il le savait, mais qu’elle soit restée debout plutôt que de le suivre lui aurait fait un léger pincement au cœur.

« Tu es sûre ? Passer des heures à me voir pleurnicher comme ça, ça ne doit pas être très beau à voir… Ni même agréable… Et puis… si tu tiens à t’occuper de moi… Je n’y vois aucun problème… Mais je veux que tu cesse d’avoir peur pour moi… Je vais bien… Si je m’occupe autant de toi comme ça, c’est que je n’ai pas envie que tu souffres… tu as trop souffert depuis longtemps… J’ai envie que tu vives un parfait bonheur, non pas un enfer… »

Le jeune Moréen allait coller son propre nez contre le sien lorsqu’elle se mit à lui caresser les cheveux. Aussitôt, Nero ferma les yeux et se détendit. Une des ses mais, qui était sur la taille d’Elizabeth, tomba mollement à côté de lui. Il n’aurait jamais dû lui faire mention que sa tête et son cou étaient les seules parties de son corps qu’il n’arriverait jamais à lui cacher et qui étaient ses points faibles. Un peu comme les félins. Ils adorent se faire caresser le cou et la tête. C’est même le meilleur endroit pour les faire ronronner… Non, en fait, Nero était en train de ronronner, sans même le vouloir, ni même le savoir. Il ne l’avait franchement pas remarqué, mais il était tellement bien… Il adorait qu’on lui joue dans les cheveux comme ça, mais il ne l’avouerait jamais facilement. Même que lorsqu’il l’avait dit à Elizabeth, c’était peut-être parce qu’elle avait remarqué la réaction qu’il avait faites lorsqu’elle avait reproduit le même mouvement. Evidemment, il y avait de quoi se questionner à l’entendre ronronner comme ça !

« Oh, non, pas tout de suite… Reste encore un peu… Il n’y a rien qui presse… »

D’un lent mouvement, Nero alla chercher les lèvre d’Elizabeth pour lui offrir un doux baiser, même si l’envie d’aller chercher sa langue le talonnait grandement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Sam 5 Juil - 22:02

Maintenant? Était-ce la drogue qui lui brouillait les pensées? Enfin, il fallait dire, aussi, que Nero n’avait pas vu l’état de son œil. Elizabeth trouvait assez pressant d’aller à l’infirmerie, mais, lui, semblait manquer de câlins.

« Ne sois pas idiot, Nero, tu sais bien que je te consolerai autant qu’il le faudra, même si cela doit prendre des heures et des heures! Je t’aime et il est hors de question que je te laisse dans un tel état seul. Et puis je vais très bien Nero… je suis heureuse, cesse de t’inquiéter pour moi, c’est toi le blessé. »

Elle évitait de répondre directement à ses propos, sachant qu’elle aurait toujours peur pour lui, pour ses enfants et même pour son père. Elle ne pourrait jamais vivre un « parfait bonheur », il y aurait sans cesse quelque chose pour le lui briser, de toute façon.
Nero s’était mis à ronronner alors qu’elle lui caressait doucement les cheveux. Elle savait que c’était son « point faible », qu’il ne pouvait pas résister à cela, un peu comme un véritable chat. Mais ainsi, il se calmerait et elle pourrait le faire aller à l’infirmerie plus rapidement. Elle déposa un baiser sur ses lèvres, lui caressant toujours les cheveux avec tendresse.

« Tu es blessé Nero… vite tu es à l’infirmerie et plus vite tu seras sur pied. Je resterai près de toi, le temps passera plus vite. Je t’aime Nero… mais on ne peut pas rester plus longtemps ici… Tu dois voir un médecin. J’aurais préféré que se soit Warren qui te soigne, mais lui-même est blessé, donc tu auras un autre médecin, mais je t’assure que personne ne te fera du mal, Nero. Personne! »


Elle l’embrassa sur la joue et demanda aux infirmiers de revenir. Ils déposèrent le brancard sur le sol et soulevèrent Nero afin de l’y placer. Elizabeth emmena ses vêtements et la serviette avec elle, suivant les infirmiers jusqu’à l’infirmerie.

--> Infirmerie Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Moréus Neron Kyotyo

avatar

Masculin
Nombre de messages : 172
Age : 34
Humeur : De TRÈS mauvaise humeur
Date d'inscription : 06/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): aucun

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   Mer 9 Juil - 4:37

[Edit: Désolée, j'ai complètement oubliée de poster cette réponse à l'infirmerie. Je le fais expresso!]

_________________

"Le verbe aimer est un des plus difficile à conjuguer : son passé n'est pas simple, son présent n'est qu'indicatif et son futur est toujours conditionnel"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée d'un combattant... [TERMINÉ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Arrivée de Houille
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tnatum :: RP-
Sauter vers: