Tnatum

.::Mutants, voici votre Enfer::.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un matin, une fillette débarque...

Aller en bas 
AuteurMessage
Asako Ito/Morrisson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 08/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): B
Métier (membre du personnel seulement): /

MessageSujet: Un matin, une fillette débarque...   Mar 10 Juin - 12:02

Asako avait été violemment projetée dans une salle sombre et dénuée de meubles. La petite fille s'était repliée dans un coin de la salle, les genoux replié sous le menton. Ou était-elle? On lui avait simplement dit d'attendre la. On ne lui avait même pas dit si elle allait rencontrer sa mère... Soudain, une pensée traversa l'esprit d'Asa. Avait-on prévenu ses parents? Etaient-ils au courant que leur petite fille était partie rejoindre sa vrai mère? Ou alors, s'inquiétaient-ils de ne pas la voir rentrer? Des millions de questions se posaient dans la tête de la petite fille. Pendant qu'elle pensait, elle remuait ses doigts dans ses cheveux, le regard perdu dans le vide. Un bruit la sortie de ses pensées. Il semblait y avoir du raffut derrière la porte. Asako se recroquevilla encore plus. Elle commençait à avoir peur. Après tout, peut être que sa mère , n'était même pas ici? Qui sait, elle aurait alors été prise dans un kidnapping? En fait, c'était un kidnapping. Mais c'était d'elle même qu'elle était montée dans la voiture. Tandis qu'elle continuait à se poser des questions, elle n'entendit pas la porte s'ouvrir. Une femme s'approcha d'elle. Lorsqu'elle l'aperçut enfin, elle sursauta. Qui était-elle? Elle avait de longs cheveux blonds bouclés, des yeux verts émeraudes et... Une peau foncée. Revait-elle à nouveau? Non. Mais cette femme ressemblait énormément à celle qu'elle imaginait souvent. Se pourrait-il... Qu'elle soit sa mère? A cette pensée, le visage d'Asa s'illumina quelques secondes, puis se ternit. Cette femme, sans doute sa mère, était elle gentille? Est ce qu'elle n'avait pas aucune envie de revoir sa fille? Après tout, elle l'avait abandonnée... Mais la question la plus importante que se posait Asako, était celle-ci: Est ce que, après 8 longues années, la mère reconnaitrait sa fille? Aussi, peut être que ce n'était tout simplement pas elle. Tandis qu'elle se posait toujours autant de questions, elle détaillait attentivement la nouvelle arrivante. Soudain, se rendant compte de ce qu'elle était en train de faire, elle se leva rapidement et se présenta en s'inclinant légèrement, comme se sparents adoptifs le lui avaient appris.

"Bonjour. Je m'appelle Ito Asako."

Elle hésitait à continuer. Et si ce n'était aps sa mère, elle aurait vraiment l'air bête de demander si c'était elle. Elle préféra donc attendre de voir ce que la femme allait répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Mar 10 Juin - 17:31

Le raffut qu’avait pu entendre un peu Asako n’était rien d’autre qu’Elizabeth et deux gardes qui se querellaient. La jeune femme soutenait qu’elle n’avait jamais eu de fille… tandis qu’eux osaient lui dire le contraire. Ils avaient raison, mais jamais Elizabeth ne l’aurait admint aussi facilement. La jeune femme refusait d’aller l’accueillir. Elle ne pouvait pas faire une telle chose. L’un garde avait finit par lui crier qu’elle allait aller accueillir la petite avant de la gifler. Furieuse, Elizabeth avait finit par abandonner. Les deux hommes la surveillèrent jusqu’à ce qu’elle soit entrée dans la salle avant de partir. Refermant la porte derrière elle, Elizabeth soupira faiblement, se frottant la joue de sa main gantée. Elle était tout aussi blonde qu’Elizabeth… elle avait de grands yeux violets, les mêmes qu’à sa naissance… Pas de pupilles… La jeune femme sentit son cœur se serrer. Les gardes lui avaient dit que le prénom de la petite était Asako. Quand la petite se leva rapidement et s’inclina pour se présenter, Elizabeth sentit les larmes lui monter aux yeux. Une famille avait trouvé la petite. Asako semblait en bonne santé, bien nourrit… Elle semblait heureuse…
La jeune mère s’approcha de la jeune fille. Puis, de sa main gantée, elle lui souleva doucement le menton pour observer son visage d’un air attendrit.

« Tu as toujours les mêmes yeux… »


C’était si dur. Elizabeth aurait préféré ne jamais la revoir… enfin, du moins, jamais ici. La pauvre petite était loin de ses parents adoptifs. Elle ne les reverrait jamais. Peut-être… qu’elle ne se sentirait pas bien, ici, avec Elizabeth. Peut-être préférait-elle sa mère adoptive… Et si Asako n’appréciait pas Nero? Ou les autres enfants d’Elizabeth? Que pourrait-elle bien lui dire? La jeune mère l’avait abandonnée et pourtant, elle avait gardé tous les autres… la prendrait-elle pour une égoïste? Ou pire, une mère qui détestait son enfant?

« Ils n’auraient jamais dû te dire cela… ils n’auraient pas dû te parler de moi. J’ai tout fait pour t’éviter le même sort que moi… »

Elizabeth s’éloigna de sa fille, lui tournant le dos. Se mordant la lèvre inférieure, elle tentait de refouler ses larmes, essuyant ses joues où quelques gouttes salées avaient coulé.

« Tu dois me haïr de t’avoir abandonnée, comme cela… Je vais… aller chercher quelqu’un d’autre pour t’accueillir. »


La voix de la jeune femme tremblait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Asako Ito/Morrisson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 08/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): B
Métier (membre du personnel seulement): /

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Mer 11 Juin - 18:00

Asako observait attentivement la femme. Elle se rendit compte que, à part les cheveux, elle e lui ressemblait pas beaucoup. Mais peu importait. Elle devait tout simplement tenir de son père. Elle se laissa faire lorsque Elizabeth lui prit le menton. Elle l'écouta attentivement. Sa voix était si douce... D'ailleurs, tout son être émanait de douceur. Asako se sentit étonnamment bien. Une chaleur qui lui était inconnue s'empara d'elle. Mais cette sensation la quitta dès que Elizabeth la lacha. Ses dernières paroles firent de la peine à Asako.

"Non, je ne v... t'en veux pas. Je... Ne veux pas que tu repartes... M... Maman..."

Prise d'une impulsion subite, Asako se jeta dans les bras de sa mère. Les larmes commencèrent à couler malgré elle. Elle ne voulait pas être à nouveau abandonnée. Elle ne voulait pas que sa vrai mère parte à nouveau.

"Je... Je ne veux pas que tu partes, Maman. Je... Ne veux pas!"

Maintenant, les larmes couler à flots des yeux de la fillette. Elle serra fort dans ses bras cette femme, qui, elle en était sure, était sa mère. Elle ne voulait pas retourner avec ses parents adoptifs. Elle voulait rester avec cette personne dont la présence la rassurait. Bien sur, elle n'oublierais jamais le couple Ito, car ils en avaient tellement fait pour elle! Mais, à présent qu'elle connaissait sa vrai mère, cela lui ferait trop de mal de la quitter à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Ven 13 Juin - 21:26

Elizabeth souleva Asako, la serrant contre elle. La petite ne lui en voulait pas et ne voulait pas qu’elle parte. La jeune mère soupira faiblement, comme soulagée d’un poids qu’elle traînait depuis des années. Les yeux clos, elle serrait la petite contre elle. Elle était plus lourde que Nathaniel ou Garry, mais la dernière fois qu’elle avait pris Asako dans ses bras, elle n’avait été qu’un tout jeune bébé naissant… et Elizabeth avait eu bien du mal à sortir de Tnatum pour aller accoucher seule, dehors. Ensuite, elle avait laissé la petite sur la plage, et elle avait fuit le plus loin possible, afin de retourner dans Tnatum. À bout de force, elle s’était écroulée non loin de l’établissement. Elle s’était réveillée à l’infirmerie, quelques jours plus tard, inventant qu’un Mutant l’avait menacée de la tuer s’il ne la faisait pas sortir de l’établissement. La naissance avait passé inaperçu. Elle avait simplement dit qu’elle ne se souvenait du « comment ses jambes avaient pu se retrouver en sang ». La plupart des gens semblaient avoir cru à un viol. Personne n’avait vérifié ou posé de questions.

« D’accord… je reste, je ne partirai pas… Calme-toi, je reste avec toi, c’est promis… Ne pleure pas, tout va bien aller… »

La berçant doucement, Elizabeth s’assied sur le sol de la pièce, gardant la petite dans ses bras, la faisant asseoir sur ses genoux. Elle n’avait jamais donné de prénom à « sa petite ». Cela lui faisait étrange qu’elle s’appelle Asako. Peut-être était-ce cela que Nazaoh avait ressentit quand il avait apprit qu’elle s’appelait Elizabeth plutôt que Ana. Le même genre de « frustration ».

« Alors, ils t’ont appelée Asako… c’est joli comme prénom. »

Lui caressant les cheveux de sa main gantée, elle essuya les yeux de sa fille de l’autre main.

« Parle-moi un peu de toi, s’il te plait… »


Elizabeth préférait de loin que sa fille lui parle de ses goûts, de sa famille d’adoption, etc. que elle-même parler de ce qu’elle vivait ou avait vécut. Elizabeth ne tenait pas à lui dire qu’elle avait eu d’autres enfants qu’elle avait gardés. Du moins, pas maintenant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Asako Ito/Morrisson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 08/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): B
Métier (membre du personnel seulement): /

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Ven 20 Juin - 15:02

Asako se sentit soulevée par sa mère. Dans ses bras, une impression de bohneur, et surtout de douceur intense la saisit et lui fit arreter ses pleurs. La voix d'Elizabeth était si douce... Elle ferma les yeux et s'accrocha plus fermement à la Mutante. Elle se laissa bercer tout en entrant dans un demi sommeil. Les derniers événements en date avaient épuisés la pauvre petite. Elle écouta à nouveau sa mère qui lui parlait... En même temps, elle continuait à fermer les yeux, à mi chemin entre le reve et la réalité. Suite à la dernière phrase d'Elizabeth, elle ouvrit les yeux et se redressa.

"Que... Qu'est ce que tu veux que je te dise?"

Elle se mit en seiza devant sa mère, et se mit à parler, tout en hésitant un peu. Mais elle était déja plus rassurée que tout à l'heure.

"Eh bien... Mes par... Mes parents adopfits, le couple Ito, n'a jamais voulu me cacher que j'avais été adoptée. Et quand j'étais à l'école, eh bien... Je t'imaginais... Souvent."

Asako rougit un peu. Est ce que sa mère la croirait si elle lui disait qu'elle réussissait à l'imaginer telle quelle était, à quelques choses près? Peut être. Mais Asako, en confiance, continua à parler.

"La personne que je m'imaginais te ressemblait beaucoup. Enormément même. On peut dire que je t'imaginais toi... M... Maman."

Elle se rapprocha d'Elizabeth et se mit tout contre elle.

"Après... Tu veux que je te parle... De mes gouts? Eh bien, j'aime bien tout ce qui est dans les couleurs blanche, violets et rouge... J'aime bien m'habillée avec des robes simples, comme celle que je porte. J'aime énormément les lys blancs! Et, un jour, j'ai vu une rose bleue aussi! Elle était très belle!"

Asa continua donc ainsi de parler de ce qu'elle aimait, de ce qu'elle detestait... Ayant imaginé souvent Elizabeth, elle se sentait comme si elle l'a connaissait depuis toujours... Comme si c'était elle et non pas madame Ito qui avait été près d'elle durant ces 8 années... Enfin bref. Au bout d'un moment, Asako s'arreta.

"Dis maman... Est ce que j'ai des frères et soeurs? J'ai toujours été fille unique, chez mes parents adoptifs... J'aimerais bien avoir une petite soeur ou un petit frère!"

Asa abordait à présent un énorme sourire. Oui, ce sourire rayonnant avait pris la place de ses éternelles larmes... Asako se sentait enfin à sa place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Sam 21 Juin - 18:50

Elle comprenait parfaitement sa petite Asako. Elle aussi avait souvent tentée d’imaginer sa mère ou son père, quand elle avait été adoptée, mais par contre, elle n’avait jamais eu le moindre souvenir d’une image quelconque qui aurait pu appartenir à Ana ou à Nazaoh. Asako avait au moins eu une image à laquelle s’accrocher. Elizabeth n’avait rien eu de tout cela, même si elle s’était inventé un tas de scénarios concernant le fait qu’on l’avait mise en adoption. Par contre, elle n’aurait jamais crut que sa mère puisse être morte et que Nazaoh lui avait fort probablement évité l’esclavage d’un démon quelconque. Est-ce qu’Asako avait aussi tenté de connaître la raison de son abandon?

« Une rose bleue? Elle devait être magnifique… Et j’irai voir s’ils n’ont pas des robes un peu dans le genre de celle que tu portes, je te les mettrai dans ta chambre. »

Elizabeth écoutait sa fille avec attention, s’étonnant qu’elle puisse sembler bien plus vieille que son âge, par moment. Certes, elle était une petite très jolie, mais sa manière de parler était impressionnante. Elle parlait bien, elle était polie, elle s’exprimait sans aucune difficulté… Elizabeth ne regrettait pas de lui avoir offert une vie hors de Tnatum, mais elle aurait préféré que l’on ne retrouve pas sa fille. Elle ne voulait même pas imaginer ce que Fly pourrait oser lui faire s’il venait qu’à apprendre cela.
La question de sa fille la mit mal à l’aise. Elizabeth décida néanmoins de répondre la vérité, songeant qu’elle ne pouvait pas mentir à sa fille :

« Quand je t’ai eu, j’avais… à peu près 15 ans, je crois. Mon ventre n’a pas beaucoup grossit, j’ai pu cacher ta venue. Quand j’ai commencé à sentir que tu venais, j’ai fui l’établissement. Je t’ai eu près de la plage où je t’ai déposée en espérant que quelqu’un te trouverait et prendrait soin de toi… Je… je ne voulais pas que tu vives le même enfer que moi. En revenant à Tnatum, j’ai prétexté qu’un Mutant m’avait forcée à lui montrer la faille de Tnatum. J’avais du sang un peu partout entre les jambes, ils ont dû croire que j’avais été violée. Personne n’a posé de questions. Toi, tu étais sauvée. »

Elle soupira faiblement, passant sa main gantée dans les cheveux blonds de la petite. Ça semblait être la seule chose qu’elle avait en commun avec sa fille.

« Ensuite, j’ai eu Nathaniel. Je n’ai pas pu cacher ma grossesse, mon ventre était bien plus rond, bien plus gros que pour toi. On m’a l’a prit peu de temps après sa naissance. On avait prétexté qu’il était atteint d’une grave maladie, qu’on allait le guérir et me le remettre, mais… on m’avait mentit. J’ai pu récupérer Nathaniel quand Tnatum a changé de directeur. Puis, ensuite, il y a eu Derreck. D’après eux, grâce à leur machine, mon fils était totalement Humain. On me l’a prit pour en faire un scientifique dans l’établissement… Il a… été tué par un Mutant enragé. Mon fiancé l’a fait ressusciter un peu avant que l’ancienne bâtisse n’explose. »

Elle se tut quelques instants. Seul le passé de Garry était joyeux. Mais son futur ne l’était aucunement, avec Fly, à présent, comme directeur.

« Ensuite, j’ai eu Garry. C’est le seul que j’ai pu garder et à qui personne n’a rien fait. Et mon dernier fils est Darhan, il a été vieillit prématurément à peu près vers l’âge de 13-14 ans. Je n’ai jamais été capable d’avoir une autre fille ou de cacher mes autres enfants. »

Et comment Nero allait réagir lorsqu’il apprendrait qu’elle avait eu un autre enfant? Dire que tous les pères de ses enfants étaient différents… Et qu’elle ne pourrait probablement jamais avoir un enfant avec Nero.

« Ton grand-père se trouve aussi à Tnatum, je te le présenterai, si tu veux. Je crois qu’il travaille ici en tant que surveillant, mais il est très gentil, tu verras. Mais j’ai une petite question à te poser… Pourrais-tu… éviter de trop dire que tu es ma fille? Je… j’ai peur que tu aies des ennuis à cause de cela. J’ai toujours caché ta présence, personne n’est au courant de ton existence, pas même ton grand-père ou mon fiancé… et je ne tiens pas à ce que le directeur le sache… »

Enfin, du moins, pour le moment, elle voulait éviter que l’on sache cela.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Asako Ito/Morrisson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 08/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): B
Métier (membre du personnel seulement): /

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Dim 22 Juin - 11:14

Asako fit un grand sourire à sa mère. Elle venait à peine de rencontrer sa fille, qu'elle était déja en train de la gatée. Oui, gatée. Une simple petite robe blanche lui suffisait pour se dire gatée. C'était si beau! Ensuite, son sourire ne s'éteignit pas, mais il se ternit légèrement en entendant les paroles d'Elizabeth. Ainsi, c'était pour ça... Elle était reconnaissante à sa mère. C'était étrange, n'est ce pas? Qu'une petite fille sois reconnaissante à sa mère de l'avoir abandonnée... Mais elle ne lui en voulait pas. Elle était jeune, et d'après ce qu'elle avait compris, la vie n'était pas facile ici. Elle eu une sorte de ronronnement lorsque la Mutante passa la main dans ses cheveux. Elle écouta attentivement sa mère... Alors, ainsi, elle avait quatre petits frères... Qui ne semblaient pas à avoir eu une vie facile eux non plus... Ni un avenir facile d'ailleurs. C'est à partir de ce moment la qu'elle commença vraiment à sentir la peur dans ses entrailles. Elle commença légèrement à trembler... Que lui ferait-on, à elle? Elle n'en savait rien, et c'était bien cela qui lui faisait si peur. Mais le fait d'apprendre que son grand-père était la aussi lui mit un peu de baume au coeur. Elle essaya de se l'imaginer... Voyons... Plutot musclé, fort. Avec de beaux cheveux gris, et une petite moustache... Oui, elle n'imaginait certainement pas que son grand-père était un homme de seulement 40 ans, et qu'il avait l'apparence d'un homme de 20 ans! Il y avait tout de même des limites à son imagnation! Enfin. Aux dernières paroles prononcées par Elizabeth, son sourire disparut complètement. Elle comprenait qu'il ne faille pas que le directeur apprenne pour elle, surtout après ce que sa mère venait de lui raconter. Mais alors, son grand-père et son... Beau-père? On pouvait appeler cela comme ça. Pourquoi ne pouvait-elle pas leur dire? Est-ce qu'ils trahiraient Elizabeth, et qu'ils dénonceraient Asako au directeur? Non, elle n'y pensait meême pas. Mais alors, pourquoi? Ne serait ce pas par ce que...

"Maman, tu as honte de moi?"

Elle avait prononcée cela sur un ton neutre, mais elle souffrait à nouveau beaucoup à l'intérieur. Sa peur et son inquiétude à ce sujet lui avait donné une migraine. Elle se prit les tempes dans les main, attendant avec inquiétude la réponse d'Elizabeth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Mar 24 Juin - 1:24

Avoir honte d’elle? Mais comment Asako pouvait penser une chose pareille!

« Non, Asako, pas du tout… mais imagines-les un moment si tu veux qu’à leur dire que tu es ma fille, alors que j’ai toujours caché ton existence. Ils ne te croiraient pas… et sincèrement, j’ai… un peu peur de leurs réactions. Surtout de celle de celle de Nero… Je pense que ton grand-père acceptera bien, mais Nero, ça, j’en suis moins certaine… »

Ça lui brisait le cœur que sa petite puisse croire qu’elle lui faisait honte. Elizabeth la serra contre son cœur. C’était à la fois pour la réconforter et à la fois pour éviter qu’Asako ne voit les larmes qui perlaient au coin de ses yeux. Comment avait-elle pu faire croire un seul instant à sa fille qu’elle pouvait possiblement avoir honte d’elle? Elizabeth aurait dû faire plus attention à ses propos.

« Je préfère… leur parler de toi avant de te présenter à eux, d’accord? Jamais je n’aurai honte de toi, c’est compris? Jamais je n’aurai honte de mes enfants… Jamais je ne pourrai avoir honte de mes enfants. »


Discrètement, elle essuya ses yeux, continuant de serrer sa fille contre elle. Elle avait si peur d’en parler à Nero. Après tout, elle avait déjà 4 garçons qu’elle avait eus avec des pères différents. Et Asako était son unique fille… mais cela lui faisait à présent 5 enfants dans Tnatum. Ça faisait beaucoup. Nero lui en voudrait peut-être… Il pourrait lui en vouloir d’avoir eu autant d’enfants, de lui avoir caché Asako…

« Enfin… non… tu n’as pas besoin de cacher que tu es ma fille… si les traqueurs savaient que tu es ma fille… le directeur aussi. Ton grand-père est peut-être aussi au courant, puisqu’il travaille ici… C’est surtout le fait d’informer Nero de ton existence qui me tracasse. J’ai déjà quatre enfants ici, mais je ne lui jamais soufflé un seul mot sur toi, tellement j’avais peur qu’on puisse apprendre que tu étais hors de Tnatum. Tous les enfants que j’ai eus sont Mutants, après tout… je voulais t’éviter cet enfer. Mais je ferai tout ce que je peux afin que personne ne te fasse de mal, c’est juré. »

Elizabeth s’écarta un peu d’Asako pour l’observer tendrement, caressant sa joue gauche de sa main gantée. La petite Ito-Morrisson serait une magnifique jeune femme plus tard. Peut-être retenait-elle de son père… Elizabeth ne savait même pas qui était le père de sa petite.

« Tu as… des pouvoirs, alors? Parles-moi un peu de tes pouvoirs. Tu en a peut-être hérité un ou deux de moi. » dit-elle avec un faible sourire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Asako Ito/Morrisson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 08/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): B
Métier (membre du personnel seulement): /

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Mer 25 Juin - 10:40

Asako écoutait sa mère avec inquiètude. Lorsqu'Elizabeth la serra contre elle, elle s'accrocha de toutes ses forces à sa camisole. Elle écouta la Mutante parler, et son coeur se sentit un peu libéré. En fait, sa mère avait peur de rompre avec son fiancé, c'était aussi simple que cela... Eh bien qu'elle fut encore inquiète, Asako comprenait parfaitement la réaction de sa mère. Elle lacha Elizabeth et lui fit un petit sourire enfantin. Mais aux dernières paroles d'Elizabeth, ce sourire disparut un peu.

"Pou... Voirs? Maman, tu as des pouvoirs?"

Elle regardait sa mère, la tête un peu penchée sur le coté. Ainsi donc sa mère était...

"Maman, tu es un super-héros? Puis ce que tu as des pouvoirs...?"

Puis elle se rappela le début de la phrase d'Elizabeth.

"Et! Moi aussi j'ai des pouvoirs? C'est vrai?!"

Elle fut prise d'un fou rire qui dura bien deux ou trois minutes.

"Des... Ahaa.. Des super-pouvoirs... Ahaha... Je suis un héros... AHAHAHAHA!!!!"

Elle n'en pouvait plus, elle riait tellement que des larmes commençaient à dégouliner sur ses joues. Elle n'arrivait plus à respirer, et s'accrochée vainement à sa mère, our qu'elle la calme. Enfin, au bout de quelques minutes, elle reprit son calme. Les vêtements débraillés à force de s'être roulée par terre, les cheveux en désordre et emmélés... Elle avait même perdu son précieux chapeau! Elle le remit bien sur sa tête, et demanda d'une voix sérieuse:

"Maman, c'est vrai ou tu dis ça pour me faire rire?"


[Pourri, désolée! C'était juste que je n'arrivais pas à bien expliquer que Asa ne savait rien à propos des Mutants xD]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Ven 27 Juin - 20:53

Super héros? Elizabeth sourit faiblement. Sa fille était bien loin de la triste réalité. Les Mutants n’avaient rien de supers héros. En fait, c’était eux les pauvres victimes. Et ça n’avait rien d’amusant, d’avoir des pouvoirs. Chez plusieurs Mutants, cela leur causaient énormément de problèmes. Elizabeth n’avait qu’à penser au pauvre Akuma dont le regard rendait fou. Était-il donc possible que sa petite n’ait pas de pouvoir? Ou qu’ils ne soient tout simplement pas encore développés? Elizabeth songea à lui montrer son pouvoir de guérison, mais elle craignait d’effrayer sa fille avec l’apparence que cela lui donnait.

« Non, non, je ne blague pas… Attends, je vais te montrer… »


Elle réfléchit un moment, puis, elle leva sa main non gantée. Elle modifia sa main afin qu’elle ressemble à un tournevis. Puis, restant ainsi quelques secondes, elle la changea de nouveau, transformant le tournevis en télécommande pour le téléviseur. Puis, elle lui fit reprendre son apparence normale. ** Je peux aussi te parler par la pensée… As-tu des dons de ce genre? **
Peut-être qu’ainsi, la fille la comprenait mieux. Elizabeth lui sourit, hésitant à aller lire les pensées de sa fille pour savoir si elle avait réellement de tels pouvoirs.

« Tu comprends ce que je veux dire par « pouvoirs », à présent? J’imagine que toi aussi tu en as. On ne t’aurait pas amené ici, sinon… »


[Désolée, c’est court X_x]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Asako Ito/Morrisson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 08/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): B
Métier (membre du personnel seulement): /

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Ven 1 Aoû - 12:00

Asako regardait sa mère effectuait ce qui, pour elle, était des tours de magie. Cependant, n'étant pas complètement crédule et naive, elle comprit bien vite que ce n'était pas exactement de la magie. Elle essaya d'assimiler ce que disait sa mère. Ce qui, pour elle, était tout de même un peu compliqué. Elle entendit alors sa mère lui parler. Mais elle n'avait pas bouger les lèvres. De la ventriloquie? Non... Après tout, elle lui parlait peut être bien par la pensée! Elle se concentra sur la question de sa mère... Il était vrai que quelques fois, des choses étranges s'étaient produites lorsqu'elle avait été la, mais elle avait toujours pensé à des coincidences... Mais la... La petite se prit la tête dans ses mains. Toutes ces nouvelles informations avaient du mal à rentrer. C'en était trop... Elle se demandait même si sa tête n'allait pas commencer à fumer comme dans les mangas que sa mère lui lisait... Ou plutot sa mère adoptive. Décidèment, ce n'était pas son jour... Enfin, son bohneur était d'avoir retrouvé sa mère et d'avoir des petits frères. Car la petite était très maternelle. Elle adorait s'occuper des plus petits qu'elle. Mais cela, c'était une autre histoire. Elle se reconcentra sur la question de sa mère, se rendant compte qu'elle avait laissé un gros silence dans la pièce.

"Eh bien..."

Elle marqua une pause, histoire de bien tout se remémorer.

"Je pense que je peux aussi parler par la pensée... J'ai bien dit je pense."

Re-pause. Elle ne voulait surtout pas se tromper.

"Ensuite, il m'est déja arrivée de... Enfin, que mes blessures se soignent toute seules. Je veux dire, bien sur qu'elles se soignent toutes seules, mais la, j'allais me coucher avec une écorchure, et le lendemain elle n'y était plus. Même pas de cicatrice."

Et la, elle allait devoir révéler son secret...

"Aussi... Je l'avais caché à tout le monde... Enfin, il vaut mieux que je te montre!"

Elle se releva, puis ferma les yeux. A ce moment, une petite brise vint lui chatouiller les oreilles. Puis, augmentant petit à petit, la brise se transforma en mini-tornade. La mini-tornade "attrappa" Asa et la fit... Voler. Ensuite, le vent se dissippa peu à peu, mais Asako était toujours tout en haut de la pièce, regardant sa mère avec un sourire. Elle commença à éxécuter des figures puis, au bout d'un moment, redescendis.

"Voila... Je sais voler, maman."

Elle avait dit ça d'une voix qui tremblait un peu. Enfin, peu importait, sa mère avait aussi ce genre de... "Pouvoirs". Alors elle l'accepterait surement. Ensuite, Asa leva sa main droite vers le visage de sa mère. Et... Une petite flamme bleue apparut dedans. Mais, contrairement au vent de tout à l'heure, la flamme s'évapora rapidement.

"Et pour finir, il y a "ça"..."

Elle enleva son beau chapeau noir, et le tendit à sa mère.

"Je pense que toi, tu peux le voir... Ma mère et mon père adoptifs ne voyait qu'un chapeau noir... Mais moi, j'arrive à voir."

Elle marqua une légère pause.

"J'arrive à voir sa vraie forme. En fait, ce chapeau est parcouru de... Tenebres... Enfin, je crois... Je l'est surnommé Shadow!"

Elle remit son chapeau sur sa tête. L'oeuil, ce fameux oeuil, s'était ouvert dès que Asako ne l'avais plus eu dans son champ de vision. Et il fixait Elizabeth d'un oeuil mauvais...

[Pourri le jeu de mot, je sais xxDDDDDDDDDD Sinon, on va dire que Eli est capable de voir Shadow, okay? ^^"]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Sam 6 Déc - 18:37

Elizabeth avait tout observé sans rien dire, mais lorsque la mini tornade se pointa, la jeune femme recula de quelques pas. Asako était dans les airs… même si la pièce était plutôt petite, sa fille était dans les airs! Comme un oiseau! Par crainte de la voir se blesser, elle avait envie de lui crier de descendre, d’arrêter toutes ces figures, qu’elle finirait par se cogner quelque part et qu’elle finirait par se blesser gravement… mais Elizabeth n’arrivait pas à dire quoi que se soit.

Et ce chapeau… il lui donnait la chair de poule! Elizabeth n’aimait pas l’idée que sa fille porte cette « chose » sur sa tête. Mais était-ce dangereux? Et qu’est-ce que cela pouvait bien être au juste? Et qu’est- qu’Asako faisait avec une telle chose sur la tête? Elizabeth avait cru qu’il ne s’agissait que d’un simple chapeau, mais voilà qu’il y avait cet œil étrange qui la fixait d’un air qui ne lui disait rien qui vaille.

« Et qu’est-ce que… c’est, au juste, ce… comment tu l’appelles? Shadow? Est-ce qu’il… peut-être dangereux? »

Si cette chose était dangereuse, Elizabeth songea qu’elle devrait garder un œil sur ce chapeau. Il pourrait faire du mal à n’importe qui, même à Asako et cela, Elizabeth ne le tolèrerait jamais. Déjà que sa pauvre petite se retrouvait coincée ici… Dire que la jeune femme avait tout fait pour que sa seule et unique fille puisse vivre ailleurs qu’ici et avoir une meilleure vie que cet enfer. Voilà que sa petite Asako aboutissait tout de même dans cette horrible salle d’accueil et qu’elle n’avait plus aucun moyen de la faire sortir de cet endroit. Asako n’était pas comme Nathaniel, ou comme Garry, qui refuseraient tous les deux de quitter cet endroit, ne connaissant rien d’autre que cet enfer. Darhan faisait comme il le souhaitait… Elizabeth s’inquiétait souvent pour lui, mais il savait ce qu’il faisait. Quant à Derreck, il ne risquait pas non plus de vouloir quitter sa mère. La jeune femme aurait préféré qu’il revienne en Humain, comme à l’état où il était né. Aucune trace du moindre pouvoir dans ses veines… et maintenant, il était Mutant.

« Oh… Asako… tu n’aurais jamais dû suivre ces hommes. J’ai fait tout ce que j’ai pu pour qu’ils ne puissent jamais te faire du mal, mais je ne pourrai plus faire grand chose pour te sortir d’ici, maintenant. L’autre établissement avait une faille… celui-ci ne semble pas en avoir. Écoutes-moi bien ma grande… si jamais quiconque te veut du mal ici, viens tout de suite m’avertir. Tu n’es pas dans la même chambre que moi, mais je crois que tu es placée avec Akim et une autre fille qui doit avoir à peu près ton âge, je crois. Si jamais il y a quoi que se soit, tu peux faire confiance à Akim. Il est très gentil… un peu spécial, mais très gentil. Et si jamais tu as des problèmes et que tu n’arrives pas à me trouver, vas à l’infirmerie. Nero s’y trouve. »

[J'avais envie de répondre, malgré tout ce temps d'attente... je suis désolée :| ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Asako Ito/Morrisson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 08/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): B
Métier (membre du personnel seulement): /

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Mar 9 Déc - 15:08

La petite fille fut étonnée de la question de sa mère. Enfin, pas tant que ça, en fait. Elle avait déja pensé que Shadow pouvait être dangereux. Après tout, n'était-il pas constitué de ténèbres?
Quoi que, même cela, ce n'était pas encore sur. Mais les intuitions d'Asako la trompait rarement.


"A vrai dire... Je ne sais pas trop... Je ne pense pas... Enfin, disons que pour l'instant, il n'a jamais rien fait de mal. Ni à moi, ni aux autres. La seule chose étrange, c'est que personne ne peux le voir... Enfin, du moins pas les... Enfin, les humains normaux. Peut être que seuls les... Mutants peuvent le voir... Son oeil. je parle de son oeil."

Asako eut un faible sourire. Elle repensa à sa mère adoptive... Elle eut tout de même un petit pincement au coeur, en pensant qu'elle devait beaucoup s'inquiété... Mais la voix de sa mère biologique la retira de ses pensées. Elle l'écouta, attentivement, ne bougant pas d'un cil. Elel était impatiente de savoir qui était cette petite fille...

"Je vois. Ne t'inquiètes pas, maman, je ferais bien attention."

Elle comprenait bien le fait qu'elle était dans un environnement hostile, et que le moindre faux pas pourrait la mettre en danger. Elle plaça le nom de Akim dans un coin de sa tête, espèrant qu'il ne soit pas... Disons, "trop" spécial. L'infirmerie, Nero... Ok.

"Maman, ou est l'infirmerie? Enfin... Euh, je pense que c'est un grand établissement non...? Tu me montreras plus tard?"

La petite fille retrouva son sourire, bien qu'elle s'inquièta un peu plus encore de son sort maintenant qu'elle était ici.
Soudain, une question s'imposa à son esprit.


"Dans la même chambre... tu veux dire qu'on est... Répartis... Par chambre? Donc, tu es avec d'autres personnes?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Ven 26 Déc - 21:32

Asako avait peut-être raison, mais ce chapeau ne lui inspirait pas du tout confiance. Elle garderait un œil sur lui autant que possible. Elle ne se le pardonnerait jamais si jamais cette chose venait qu’à faire du mal à qui que se soit. Surtout si c’était à sa fille. Elizabeth avait tellement voulu la protéger de tout! De Tnatum, de ces fous de scientifiques qui aurait fait des expériences sur elle, de cette vie monotone, de cet emprisonnement et cette surveillance constante… Et voilà que sa petite venait ici presque de son propre gré simplement pour la rencontrer. Asako s’emprisonnait pour elle… Elizabeth sentit les larmes lui monter aux yeux.

"Maman, ou est l'infirmerie? Enfin... Euh, je pense que c'est un grand établissement non...? Tu me montreras plus tard?"

La jeune femme essuya ses yeux d’un geste vif, de sa main gantée.

« Oh euh… je te montrerai cela tout à l’heure, ma grande. Tu te retrouveras plus rapidement que moi dans cet endroit, je pense. Et oui, nous sommes répartis par chambre, mais aussi par niveau de maîtrise de nos pouvoirs. Moi, je les contrôle bien, donc je suis dans le secteur A. Nathaniel, qui les contrôlent plus mal, est dans le secteur B. Donc… oui, je suis avec d’autres personnes. Il n’y a que Garry, mon autre fils, qui est dans la même chambre que moi. Il est trop jeune pour être placé au secteur B, seul, sans moi. Mais ne t’en fait pas avec cela, Akim est très gentil et si jamais tu as le moindre problème, tu peux toujours venir me voir ou lui en parler à lui. Il est… timide, mais jamais il ne te laissera tomber. »

Garry… et bientôt un nouveau bébé qui allait naître… Cela ferait beaucoup de gens dans cette petite chambre. Elizabeth regrettait sa chambre au sous-sol de Tnatum. Celle-ci avait été grande et facile à retrouver. Celle qu’on lui avait attribuée était loin et Elizabeth ne se souvenait jamais de la porte à prendre.

« Je te montrerai ma porte de chambre, si tu veux… enfin, si j’arrive à me souvenir de l’endroit où elle se trouve… Je… je crois que j’ai encore oublié… »

C’était malin, ça… Par contre, elle se souvenait de l’emplacement de la chambre de Warren et de celle de Nero… Et celle de Nathaniel aussi.

« Euhm… si jamais tu te retrouves coincée hors de ta chambre en pleine nuit, il y a un étage où se trouvent les chambres des membres du personnel de Tnatum. Tu pourras aller te réfugier dans cette de Warren, si tu veux éviter d’avoir des ennuis. Je te le présenterai probablement tout à l’heure. À lui, tu peux lui faire confiance, par contre, méfies-toi des autres membres du personnel, d’accord? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Asako Ito/Morrisson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 08/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): B
Métier (membre du personnel seulement): /

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Jeu 25 Juin - 16:53

Asako fit semblant de ne pas voir les larmes qui perlaient au coins des yeux de sa mère. Il était bien normal que celle-ci ai envie de pleurer. Elle écouta sa mère, plaçant ces informations là dans un autre coin de sa tête, tout en essayant de garder bien en mémoire toutes les autres recommandations que sa mère lui avait prodiguées. En revanche, elle fut assez surprise de la phrase suivante.

"Tu... Tu as des problèmes de mémoires, maman ?"

Asako observait sa mère d'un air inquiet. Le mot "encore", surtout, lui faisait légèrement peur. Sa mère avait-elle une sorte de "mémoire sélective" ? Ou bien, avait-elle une amnésie partielle, ou quelque chose du genre ? Lui était-il arrivait quelque chose pour dans le passé qui puisse avoir déclenché cela ? Tout en pensant ainsi à plusieurs choses, elle continua à écouter Elizabeth. Elle essaya de se rappeler de toutes les personnes de "confiance" dont sa mère lui avait parlé. Voyons... Akim, Nero, son grand-père... Et ce Warren, donc. Plus ses petits-frères. Tiens, d'ailleurs, allaient-ils l'accepter, ses frères ? Après tout, d'après ce qu'Elizabeth lui avait dit, elle l'avait toujours cachée... Certes, cela faisait extrêmement plaisir à Asako de ne plus être fille unique, mais Nathy et les autres accepteraient-ils d'avoir ainsi une grande soeur, du jour au lendemain ? Elle hésitait à poser la question à sa mère. Après tout, cela lui faisait déja un choc de devoir annoncer, après si longtemps, à son fiancé qu'elle avait eu une fille, mais en plus, si ses enfants venaient à ne pas s'apprécier, la pauvre Mutante serait sûrement dépassée par les évènements... Même si, apparemment, on était souvent dépassé par les évènements, dans cet établissement. Tout de même, elle préfèra ne pas en parler, et garder ses craintes pour elle. De toute façon, maintenant qu'elle était coincée ici pour toujours, ses frères auraient bien l'occasion de l'apprécier, non ?
Se rendant compte qu'elle était restée un bon moment dans ses pensées, elle offrit un grand sourire à sa mère et essaya de la rassurer.


"Ne t'inquiètes pas, maman. Je me rappelle de tout ce que tu m'as dit. Je ferais bien attention."

Puis, elle trouva qu'elles étaient restées un peu trop longtemps dans cette pièce qui lui donnait encore la chaire de poule.

"Hum... Pouvons-nous... Pouvons-nous sortir, maman ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Ven 10 Juil - 1:32

« Euh… »

Elizabeth soupira faiblement. Elle ne tenait pas à l’effrayer, mais en même temps, elle ne pourrait pas lui cacher son problème bien longtemps. Elle finirait bien par comprendre ce qui lui arrivait. Il valait mieux le lui dire, le lui expliquer brièvement.

« Eh bien… J’ai eu un accident, il n’y a pas très longtemps de cela. Un Mutant a voulu… modifier un souvenir dans mon esprit, mais je pense qu’il s’y ait mal prit. J’ai… un peu de mal à me souvenir de certaines choses. Surtout ce qui est nouveau. Mais ne t’en fait pas. Je m’en sors bien avec ce problème et puis… ça n’est arrivé à personne d’autre. »

Elizabeth ne voulait pas qu’Asako puisse croire qu’une telle chose pourrait finir par lui arriver. Oh non! Ce petit Mutant avait disparut, de toute façon. Il ne jouerait plus dans les souvenir de qui que se soit.
Elizabeth rendit son sourire à sa fille quand celle-ci lui dit se souvenir de ses conseils. Tant mieux. Elle ne tenait pas à ce que sa seule fille finisse par tomber entre de mauvaises mains. Elle s’était si durement démenée pour réussir à la faire sortir de Tnatum… La pauvre petite… elle ne reverrait plus jamais l’extérieur. Son cœur se serra lorsqu’elle songeant qu’Asako serait ici encore plus longtemps qu’elle-même. Elle était si petite, si jeune! Elle n’avait même pas 12 ans…
Elle prit la main d’Asako et l’entraîna vers la porte de sortie, l’ouvrant pour la laisser passer devant elle.

« Tu veux aller quelque part? À moins… que tu préfères visiter un peu l’établissement seule? Enfin, c’est comme tu voudras. Je n’ai pas d’autres accueils à faire aujourd’hui. Enfin… du moins, je crois. »

Asako aurait peut-être envie de visiter l’établissement avec elle, mais Elizabeth ne lui en voudrait pas si elle préférait se balader seule. Elle trouvait cela très étrange et troublant que la petite l’appelle déjà « maman ». Asako ne la connaissait même pas. Et si… Asako ne l’aimait pas autant que sa mère adoptive? Elle regretterait peut-être d’être venue ici. D’ailleurs, elle n’aurait jamais du aboutir ici. Tnatum ignorait son existence! Comment avait-on fait pour la retrouver?

« Asako… »

Elizabeth s’agenouilla, afin de se mettre à la hauteur de la petite et poursuivit :

« Si jamais… tu veux retourner voir tes parents… Je… je tenterai de m’arranger avec le directeur de l’établissement. Enfin, quand je parle de les revoir, c’est… pour retourner vivre avec eux plutôt que de rester ici. Je ne sais pas si ça fonctionnera, mais… je pourrai quand même essayer. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Asako Ito/Morrisson

avatar

Féminin
Nombre de messages : 38
Age : 22
Date d'inscription : 08/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): B
Métier (membre du personnel seulement): /

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Sam 1 Aoû - 18:34

La petite fille joua avec ses cheveux tout en écoutant sa mère. Elle s'inquiétait passablement pour elle, mais puis ce qu'elle affirmait qu'elle faisait avec... Elle fut aussi soulagée d'apprendre que ce genre d'accidents n’arrivait pas à chaque coin de mur. Lorsqu'elle se leva en prenant sa main, Asa la suivit docilement, heureuse d'avoir enfin rencontré cet être cher. Elle écouta la question de sa mère et lui fit un grand sourire.

« C’est comme tu veux toi, maman. Moi, je peux me baladait toute seule, tu sais. J’ai l’habitude. Et puis, je pourrais mieux repérer l’endroit, sûrement… Et comme ça, toi, tu pourras faire ce que tu à a faire… Tu sais. Tu as d’autres enfants, un fiancé. Va les voir. Ca ne me dérange pas de ne pas encore leur révéler que je suis ta fille. Tu pourras les préparer avant la nouvelle. »

C’était faux. Cela lui faisait beaucoup de peine de ne pas pouvoir tout de suite rencontrer se frères et son « beau-père ». Mais elle ne voulait pas détruire le bonheur si fragile de sa mère. Elle attendrait, tout comme elle avait attendu de pouvoir la rencontrer. Elle était tellement absorbé à se convaincre de cela pour oublier sa tristesse qu’elle vit à peine sa mère s’agenouiller à côté d’elle. Elle l’écouta à moitié, mais suffisamment pour comprendre ce que pensait sa mère.

« Tu… Pense que je préfèrerais retourner avec eux, n’est ce pas ? Mais… Je veux dire, je suis très bien ici. Non, en fait, je devrais plutôt dire que je suis heureuse de pouvoir être ici avec toi… Il est vrai que je m’inquiète pour mes parents adoptifs, comme je suis partie sans rien leur dire… Mais je préfère rester ici, avec toi. Je ne te cache pas que ça me fait un peu peur… Mais si tu es la, alors je ne me plaindrais de rien. »

Ces mots venaient du fond de son cœur. Elle avait trop espérée la voir un jour pour maintenant décidé de repartir. Pas maintenant qu’elle savait sa mère en vie. Souriant de toutes ses dents, elle eut quand même une pensée pour les Ito… Priant pour qu’ils soient mis au courant. Même si ce n’était vraisemblablement pas possible… Asa secoua la tête pour chasser ces pensées tristes et regarda sa mère, sa vrai mère, si resplendissante… Non, ce n’était décidément pas possible de quitter cet endroit sans elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Morrisson
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 288
Age : 28
Date d'inscription : 03/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Elle accueille les nouveaux arrivants.

MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   Dim 11 Oct - 21:22

La jeune femme se sentait mal à l’aise. Elle avait l’impression de causer de la peine à sa fille, en lui demandant de ne pas trop parler d’elle, mais la jeune femme ne se voyait pas agir autrement. Elle ne pouvait tout de même pas arriver devant Nero et lui annoncer, du jour au lendemain, qu’elle avait déjà donné naissance à une fille qu’elle avait abandonné loin du premier Tnatum en espérant que quelqu’un adopterait son bébé! Elizabeth s’était toujours refusé de révéler son existence à qui que se soit. Depuis son accident qui lui avait valu la perte d’un bras et d’une bonne partie de sa mémoire, la jeune mère avait sans cesse peur d’oublier l’existence de son unique fille. Mais… à présent, elle était bel et bien ici, à Tnatum… le seul endroit où Elizabeth n’aurait jamais voulu la rencontrer. Pourquoi avait-elle suivit ces hommes?! Asako aurait dû rester avec sa famille… elle n’aurait jamais dû venir ici…

« Je leur parlerai de toi aussi rapidement que possible, c’est promis. Je ne veux pas te faire de mal en cachant ton identité, mais… j’ai tellement voulu à ce que personne ne connaisse ton existence que je n’ai jamais parlé de toi à qui que se soit. Je… je ne voulais pas que tu finisses coincée ici, comme moi, si jamais tu avais des pouvoirs. Il n’y a que toi, que j’ai pu cacher… Je ne voulais pas te priver de ta liberté en osant te mentionner. Les murs ont des oreilles, on dirait, par moments. Il suffit de révéler un secret pour que tous les membres du personnel soient au courant. Ça leur ferait un choc immense si je venais te présenter tout de suite à tout le monde… Tu comprends? Mais rien ne t’empêche de te balader partout et parler à qui tu voudras. Tu rencontreras probablement tes frères. Nathaniel saura qui tu es dès le premier coup d’œil, mais ne t’en fais pas, il est très gentil. »

Enfin, en général, il était gentil.

Elizabeth avala sa salive de travers quand Asako lui dit qu’elle était « très bien ici ». On ne pouvait pas être bien, à Tnatum… surtout pas après avoir goûté à la liberté en dehors de ces murs. Les paroles de sa fille lui firent monter les larmes aux yeux. Elle la serra contre elle pendant un moment, savourant cet instant. Elle n’avait jamais pu la tenir bien longtemps dans ses bras… Elle s’était si rapidement séparée de sa petite pour revenir à Tnatum aussi rapidement que possible qu’elle l’avait à peine tenue dans ses bras.

« Ohh, Asako… comme tu as pu me manquer, ma petite… »


Elizabeth ferma les yeux et déposa un baiser sur le front de sa fille. Comment avait-elle pu songer à l’abandonner de la sorte?! Elle aurait peut-être dû la garder auprès d’elle… mais Asako aurait peut-être été l’un des sujets d’expériences des directeurs, comme Nathaniel, Darhan ou même Derreck qui lui avait été enlevé.

« Je crois… que je pourrais te présenter à Garry et à Nathaniel. Ils sont… dans ma chambre, je crois. Mais je ne sais plus où elle se trouve… Je… je pourrai demander mon chemin et… on pourra aller les voir. Peut-être que Nero est avec eux. Qu’est-ce que tu en dis? Je tenterai de m’informer où est ta chambre, aussi… Ça aussi, je ne sais pas où c’est… ou j’ai oublié, je ne sais plus… »

Elizabeth soupira faiblement, se laissant tomber sur ses fesses, de façon à être assise sur le sol. Elle se prit la tête entre les deux mains et massa ses tempes. Ça n’allait pas bien. Pas bien du tout… Sa mémoire lui jouait des tours et elle avait oublié les divers endroits où elle aurait pu demander son chemin afin de retourner à sa chambre. Même le chemin pour l’infirmerie était incomplet dans sa mémoire.

Trop d’émotions à la fois? La peur d’être à nouveau traitée comme la traînée de Tnatum? La peur que Nero l’abandonner? Que ses fils n’acceptent pas leur sœur?

La jeune femme ferma les yeux. La tête lui tournait.

« Je… ne me sens pas très bien… Tu peux… aller ailleurs, Asako, je vais rester ici quelques minutes. »

[Désolée pour l’attente, Mayu… ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tnatum-v2.forums-actifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un matin, une fillette débarque...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un matin, une fillette débarque...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bonjour [pv Petit Matin]
» Editorial Le Matin: Pourquoi l'haitien s'autoflagelle-t-il autant?
» il silenzio a la trompette par une fillette de 13 ans
» Yosei, l'étoile du matin
» Matin de printemps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tnatum :: À l'intérieur de Tnatum ~ Les sous-sols ~ :: La salle d'accueil-
Sauter vers: