Tnatum

.::Mutants, voici votre Enfer::.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Errance à la recherche de sa moitié [PV : Merona Kyotyo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Susa et Sasu Okikoshi

avatar

Féminin
Nombre de messages : 42
Age : 22
Date d'inscription : 30/05/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): //

MessageSujet: Errance à la recherche de sa moitié [PV : Merona Kyotyo]   Sam 22 Aoû - 18:43

Il faisait presque soir à Tnatum. Un magnifique coucher de soleil illuminait l’immense « jardin » de l’établissement. Dans ce jardin, vers les champs plus précisément, une personne avançait rapidement, écartant prestement les herbes hautes qui la gênaient. Cette personne était à contre-jour, et l’on ne distinguait pas ses traits. Elle était plutôt petite, pour ce que l’on en voyait. Une fille, sûrement, puis-ce qu’apparemment habillée d’une robe. Une robe courte, claire. Quoi qu’il était impossible d’en savoir la couleur, à cause du soleil qui projetait des rayons de couleurs trompeuses un peu partout. La jeune ? Petite ? Fille continuait à avancer, regardant de tous les côtés comme si elle cherchait quelque chose. Elle s’arrêta brusquement, et poussa un long et sonore soupir. Elle se retourna et l’on put alors mieux distinguer ses traits.

Sasu regarda derrière-elle, pour revérifier encore une fois si elle n’avait pas dépassé sa sœur par mégarde. Son pouvoir télépathique lui indiquait qu’elle était par ici, mais, sa jumelle érigeant un mur à son esprit, elle ne pouvait la localiser plus précisément. Soupirant à nouveau, elle reprit ses recherches. Elle poussa un juron lorsque sa chaussette se coinça dans une herbe piquante.


« Non mais franchement ! Se cacher comme ça, m’obliger à aller la chercher ! Qu’ai-je donc fais au bon dieu pour mériter une sœur aussi immature ?! »

Si, si, vous avez bien lu. Sasu, la petite excitée Sasu, disait de sa sœur si mature et si calme qu’elle était immature. Vous n’y comprenez rien ? Pas besoin de s’inquiéter, c’est parfaitement normal. Pour comprendre le pourquoi du comment, il faut remonter le temps de maintenant plusieurs heures.

Les deux petites jumelles marchaient dans les couloirs, errant un peu au hasard. Elles avaient quittées Elizabeth depuis un moment déjà, et songeaient à aller dans leur chambre. Mais elles ne se pressaient pas, Susa étudiant le bâtiment, et Sasu sautillant de partout comme à son habitude. Une après-midi comme une autre, en somme.
Sauf que, au détour d’un couloir, Susa avait remarqué une certaine pièce. La bibliothèque. La fillette, avide de savoir, adorait lire. Elle décida donc d’entrer et de prendre quelques livres… Oui, mais. Les gros lecteurs comprendront, sûrement. Lorsque l’on entre dans une bibliothèque aussi grande, c’est un supplice. Vous vous dites : « Je veux tous les lire, jusqu’au dernier ! » Eh bien, Susa se disait exactement la même chose. Elle feuilleta un livre, puis commença à le lire en entier… Et quand elle l’eut fini, elle le reposa et en feuilleta un deuxième… Et rebelote. Après une dizaine de livres, Sasu commença à s’ennuyer. Elle avait pris des livres pour enfant, mais elle n’était pas une grande lectrice…


« Susaaaaa… »

Aucune réponse en provenance de sa jumelle.

« Dis, Susaaaaa ! »

Toujours rien. Sasu commençait à s’énerver.

« Susa ! Sasu s’ennuie ! On va jouer, hein, dis ? »

« Sasu, je suis en train de lire ! Va jouer toute seule, si tu veux. »

Elle eut à peine le temps de se jeter sur le côté pour éviter une gigantesque boule de flamme, qui alla s’écraser contre les livres derrière, les réduisant en miettes par la même occasion. Se remettant prestement sur pied, l’aînée déclencha un vent violent, qui balança la table sur sa cadette. Celle-ci disparut dans un trou béant, apparut mystérieusement sur le sol. Un trou du même genre apparut juste derrière Susa, dont sa jumelle sortit en lui envoyant un jet de flammes. Jet de flamme que Susa gela grâce à son contrôle de l’eau, puis contre-attaqua en projetant à nouveau un vent violent, qui fit décoller sa sœur du sol et alla la plaquer au plafond. Sasu se débattit violemment, mais ne put rien faire. Elle se calma, et sa sœur finit par la faire redescendre.

« Non mais, je peux savoir ce qui t’as pris ? »

« Depuis qu’on est ici, tu t’occupes jamais de moi ! Avant, tu acceptais de jouer ! »

C’était donc ça. Sasu se sentait délaissée par sa grande sœur. En même temps, elles avaient passées plus de 2000 ans ensemble, rien que toutes les deux. Et maintenant, elle devait partager sa grande sœur avec toutes ces nouvelles têtes… Elle était jalouse.

« Ecoute, Sasu… »

Mais elle ne put continuer sa phrase, puis ce qu’une étagère entière de livre lui tomba dessus. Ensevelie sous les livres, elle mit quelques secondes à en sortir. Elle remarqua alors que la boule de feu que sa sœur avait envoyée sur elle avait déclenché un incendie. Elle utilisa à nouveau son contrôle de l’eau pour éteindre les flammes qui atteignaient déjà une hauteur plus que respectable. Profitant de son inattention, sa sœur avait couru jusqu'à la porte, retenant difficilement ses larmes, et Susa n’eut même pas à utiliser son pouvoir télépathique pour se rendre compte qu’elle était plus que fâchée. Ne pouvant décemment pas partir avant d’avoir fini d’éteindre le feu, Susa resta donc contre-son-gré, et elle ne put s’empêcher de s’énerver contre son immature de sœur.

A ce moment précis, tout commença à tourner autour d’elle. Elle se sentit comme aspirée dans un trou noir. Mais elle ne paniqua pas. Elle ne savait que trop bien ce qui se passait. Elle se contenta de fermer profondément les yeux. Lorsqu’elle les rouvrit, elle se sentit plus petite, et elle portait non plus sa longue robe blanche, mais une, beaucoup plus petite. Bravo pour les plus perspicaces qui ont trouvés de quoi il retournait : le pouvoir d’échange de personnalité des deux sœurs ! Susa, à présent Sasu, se retourna vivement, mais n’eut que le temps d’apercevoir son corps passer à toute vitesse à côté d’elle.
Mais une petite explication s’impose. Comme vous le savez déjà, Susa et Sasu sont jumelles - de vraies jumelles - et ont donc un lien particulier entre elle. Même si ce n’est point un pouvoir, elles ont une sorte d’empathie l’une envers l’autre, qui leur permet, dans certains cas, de capter une émotion forte de la part de leur sœur. Seulement, et bien qu’elles soient de vraies jumelles, elles ont une personnalité fort différente. Ce qui est un cas plus que rare. Sûrement pour pallier à leur pouvoir : l’échange de personnalité. Par ce que, pour que ce pouvoir existe, il faut bien entendu qu’elles aient une personnalité différente. De ce fait, lorsque les deux sœurs ressentent au même moment la même émotion forte, dans ce cas ci, la colère envers l’autre, leur pouvoir s’active malgré elles.

Voila donc l’explication à ce soudain changement de la part de notre très chère petite Sasu.


Retrouvons donc Susa, alias Sasu, ou nous l’avons laissé, donc, en train de se débattre avec une herbe piquante coincée dans sa chaussette.
Après s’en être enfin débarrassée, Susa continua son chemin. Regardant dans tous les sens, espérant que sa sœur se montre ENFIN. D’ailleurs, elle était si absorbée qu’elle ne se rendit pas compte que les herbes l’atteignaient à présent aux épaules.
Abandonnant, Susa fit demi-tour. Sa cadette rentrerait bien une fois qu’elle aurait faim. Cependant, elle espérait qu’elle ne s’attire pas d’ennuis. Sinon, qui sait ce qui pourrait lui arriver… Perdue dans ses pensées, elle ne remarqua pas l’obstacle juste devant son pied, et trébucha en avant. Elle s’étala de tout son long, s’écorchant encore plus qu’elle ne l’était déjà. Pour la énième fois, elle poussa un juron tout en maudissant l’immaturité de sa sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mea / Merona Kyotyo

avatar

Féminin
Nombre de messages : 47
Age : 26
Localisation : Sur MSN quand il laggue pas ^^
Date d'inscription : 30/07/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): A
Métier (membre du personnel seulement): Co-directrice / Aucun.

MessageSujet: Re: Errance à la recherche de sa moitié [PV : Merona Kyotyo]   Mer 26 Aoû - 23:45

[CE RP SERA FAIT AVEC MERONA KYOTYO]

Il faisait merveilleusement beau dans la région. Le soleil éclairait de plein fouet de ses rayons tous les champs environnant ainsi que l’immense bâtiment de Tnatum. Aucun nuage n’osait se pointer à l’horizon, ce qui amenait fort bien tous les mutants et les membres du personnel – enfin, presque tous - à aller profiter du beau temps. Malheureusement, ce n’était pas tout le monde qui avait le cœur à sortir pour se changer les idées. Dans l’une des nombreuses chambres de l’établissement, deux mutants se chamaillaient sur un sujet longuement disputé…

« Pour la dernière fois, Père : je ne rentrerai pas seule à Mora! Vous viendrez avec moi! C’est notre place là-bas, nous n’avons rien à faire ici!!, lança la jeune fille.

- Et puisque moi je te dis que je n’y retournerai pas! Merona, il n’y a aucun moyen d’y retourner, c’est fini. J’ai une nouvelle vie qui s’offre à moi ici et je compte bien en profiter si ce n’est que de te forcer à faire de même toi aussi!

- Mère ne veut que ça, nous ramener! Et Grand-Mère nous aiderait!

- Toi et ta mère… Combien de fois devrais-je te le répéter, elle ne veut que notre mal! Elle ne tient même pas à toi!

- C’est faux! C’est toi qui ne tien pas à elle!

- Merona, c’est -…

À peine le jeune père eu-t-il commencé sa phrase que la jeune adolescente serra les dents tout en tremblant. C’était l’un des pires mauvais signes pour lui… Et déjà, il était trop tard. La jeune fille venait de perdre le contrôle de son pouvoir de métamorphose. Prenant aussitôt l’apparence d’un gigantesque tigre blanc pour ensuite sauter, toutes griffes dehors, crocs sortis en prime, sur son père. C’était la première fois qu’elle l’attaquait aussi férocement. Enfonçant ses crocs et ses griffes dans l’un des bras de Nero, celui qu’il avait levé devant lui pour empêcher sa fille d’aller plus loin. Grognant presque aussi fort que son père sous la même forme, Merona se mit à secouer la tête, arrachant presque l’avant-bras du jeune homme. Les griffes de l’adolescente griffèrent tout ce qu’elle arrivait à atteindre, soit, le torse et le visage du jeune homme. Ses vêtements, bien évidemment, finir en lambeaux alors que son sang coulait de la gigantesque plaie de son bras.

Relâchant sa prise, la jeune fille se recula pour l’attaquer à nouveau, du sang lui coulant de la gueule. Mais, son père, plus rusé et plus doué qu’elle en combat, l’attaqua en premier, lui aussi sous sa forme bestiale. En un bond, il avait réussi à plaquer sa fille au sol, lui mordant la nuque pour la maintenir au sol et la calmer. Par contre, dans cet état, Merona se défit aisément de l’emprise de son père et partie en courant hors de la chambre et de l’établissement. Son père agoniserait sans doute longtemps avant d’arriver de lui-même à l’infirmerie et, avant que le remords ne la fasse revenir, la jeune demoiselle utilisa sa télépathie pour avertir Elizabeth de l’état du jeune Moréen et de l’endroit où il était. Sans toutefois préciser de qui lui venait les blessures.

Sortant alors immédiatement à l’extérieur du bâtiment pour éviter des représailles, Merona couru, toujours sous sa forme féline, jusqu’aux champs. Elle devait s’occuper l’esprit en faisant quelque chose, sinon, elle retournerait sans doute pleurer dans les bras de son père. Non! Elle devait garder son point! Elle voulait et retournerait à Mora, un point, c’est tout. Ce n’était pas lui qui l’en empêcherait. Elle ne vivait pas ici de toute manière, sa vie était à Mora, chez elle. Elle connaissait à peine quelques mutants, qu’elle méprisait pour la majorité. Elle n’avait aucunement envie, de toute manière, de se faire des amis ici. Elle ne serait plus longtemps captive et se sentirait coupable de les laisser par la suite.

Continuant de roder dans les champs, Merona se rendit jusqu’où les mauvaises herbes la dépassait en hauteur. Et encore plus loin même. Elle allait sans doute atteindre la frontière qui délimitait le territoire de Tnatum, frontière qu’aucun mutant n’arrivait à franchir. Mais, avant même que l’idée de la dépasser pour s’enfuir ne lui vienne en tête, Merona aperçue, plus loin, une mutante qui se baladait toute seule. Un léger grondement se fit entendre de sa part. L’idée de traumatiser la mutante était si plaisante…

Marchant aussi silencieusement que ses énormes pattes de félin lui permettait, soit aussi silencieusement qu’une brise fine, la jeune adolescente s’approcha de plus en plus de l’autre fille. La voyant alors trébucher et maugréer, Merona en profita pour avancer plus rapidement, les injures de la fillette couvrant le bruit qu’elle produisait. Ainsi, l’adolescente n’était plus qu’à un bond de la jeune mutante…

Prenant alors sa chance, la jeune Moréenne s’approchant alors en courant de la mutante, grondant le plus férocement qu’elle le pouvait, avant de bondir, toutes griffes sorties, son museau ensanglanté lui donnant un air de dément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Errance à la recherche de sa moitié [PV : Merona Kyotyo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche de son passé [PV Cassandre]
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» recherche un ami

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tnatum :: L'extérieur de l'établissement :: Le champs-
Sauter vers: