Tnatum

.::Mutants, voici votre Enfer::.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Une petite virée à l'étang [Lyra]

Aller en bas 
AuteurMessage
Akim Khoren

avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 28
Date d'inscription : 07/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): B
Métier (membre du personnel seulement): /

MessageSujet: Une petite virée à l'étang [Lyra]   Jeu 25 Juin - 23:41

Akim l’entraîna dans les couloirs de Tnatum, nerveux. Il n’aimait pas sortir de sa chambre. Il marchait tête basse pour cacher au maximum son visage. Il mourait d’envie d’aller se cacher dans un coin sombre chaque fois qu’ils croisèrent des Mutants, même si ceux-ci ne se préoccupaient ni d’Akim ni de Lyra. Il était heureux d’avoir atteint l’extérieur de Tnatum. Il y avait moins de gens dehors. Akim et Lyra se rendirent, par la suite, assez rapidement à l’étang situé non loin d’un puits. L’endroit était calme. Ils n’y seraient pas dérangés.

L’étang était tout de même grand. L’eau y était claire et fraîche. Akim s’assied sur le sol, près de l’eau. Il retira ses chaussures et remonta un peu ses jambes pantalons pour plonger ses pieds dans l’eau sans tremper son vêtement. Il était heureux que l’eau ne laisse pas trop deviner les cicatrices au niveau de sa jambe.


« C’est un peu dommage que tu n’aies pas de maillot de bain, tu aurais pu profiter de l’eau. »

Il rougit rapidement, songeant que ses paroles pouvaient porter à confusion. Il ne voulait surtout pas que Lyra s’imagine des choses!

« Enfin, ce que je veux dire, c’est que tu aurais nagé à ta guise et profiter du beau temps… »


Là encore, ce n’était pas vraiment mieux… Akim finit par soupirer et laisser tomber, songeant qu’il ne ferait qu’empirer davantage la situation. Même s’il était très heureux de revoir Lyra, il avait l’impression de ne faire que des bêtises, pour le moment…

« Je suis content que tu sois de retour… Je n’étais pas sortit de ma chambre depuis longtemps. Enfin, du moins, pas pour ce genre de sortie. J’ai visité un peu ce nouveau Tnatum, mais… sans plus. Lyra? Je peux… te demander quelque chose? Est-ce que… tu voudras bien manger avec moi, tout à l’heure? Enfin, c’est que… je mange seul, habituellement et… j’adore ta compagnie. Ça ferait changement. Et puis… je ferai un effort pour manger à la salle à manger, si tu préfères manger là-bas. »


Akim avait l’impression de reprendre vie. Sans Lyra, il n’était rien. Enfin, du moins, il n’était plus grand-chose. Ne faisant confiance à personne d’autre, il ne s’aventurait plus hors de sa chambre et quand c’était le cas, il le faisait rarement plus de quinze minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Amagine

avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Une petite virée à l'étang [Lyra]   Lun 6 Juil - 23:16

Lyra suivait rapidement le mutant, son regard glissant un peu partout à la fois. Le nouveau Tnatum n’était pas si différent du premier. Lorsqu’elle se rendait compte qu’elle était encore une fois perdue dans ses pensées, la jeune femme secouait la tête et rivait ses yeux sur Akim. Elle avait hâte de sortir dehors, de se baigner. Lyra n’allait certainement pas s’abstenir de se mouiller parce qu’elle n’avait pas de maillot, oh non! Et puis, les sous-vêtements, c’est pareil au fond, pas vrai? Pas besoin de bikini. Elle sourit à cette pensée et continua de se concentrer sur le mutant qui la conduisait. La jeune femme espérait qu’il ne se trompe pas de chemin. Finalement, ils sortirent dehors. C’était tellement grand à l’extérieur! Rien à voir avec l’autre Tnatum. Le regard brillant, Lyra continua de suivre Akim. Ils devaient être proche de leur but à présent.

Rendue près de l’étang, Lyra ne fit pas vraiment attention à ce que disait Akim. Elle savait très bien quel sens il employait, elle ne s’imaginerait jamais rien venant de lui. Il était bien mignon quand il rougissait, c’était bien de voir un peu de couleur sur son visage. Sa demande la fit sourire. Bien sûr, pourquoi elle ne voudrait pas? Elle s’approcha doucement de lui et, rendue à sa hauteur, observa le lac.


« Tu sais bien que oui. Non non, ça va, on mangera dans ta chambre. »

Lyra ne voulait absolument pas le forcer à venir manger avec plein de monde autour, sachant très bien qu’il était mal à l’aise. Comme pour se réveiller, la mutante tapa dans ses mains et s’approcha du rivage. Sans un mot de plus, elle commença à retirer son chandail. Devant Akim cela ne lui dérangeait pas, Lyra ne savait pas pourquoi d’ailleurs, elle qui était d’un naturel un peu pudique. La confiance qu’elle avait en lui était sans limite, et puis, elle était en sous-vêtement, pas toute nue! Elle rougit un peu en se demandant si nue devant lui cela lui dérangerait vraiment. Toujours dans la lune, elle déposa doucement son chandail sur le sol et retira ses jeans. Son soutien-gorge et sa culotte - qui était en fait une brésilienne fait de dentelle - était tout deux noirs. Il y avait néanmoins quelque motif blancs sur le soutien-gorge. Débarrasser de ses vêtements, elle trempa un pied dans l’eau et frissonna. C’était plutôt froid, mais elle décida d’y allez quand même. Elle lança un petit sourire à Akim et plongea à l’eau, tout près de lui, ce qui l’éclaboussa un peu. Sortant vite la tête, elle nagea jusqu’au mutant, prenant pied. Lyra sortie un peu de l’eau, des frissons traversant son corps. Elle avait la chair de poule. Souriant toujours, elle s’approcha un peu de Akim.

« Tu es sûr que tu ne veux pas venir? Tu as pied ici. Je pourrais toujours te tenir si tu as de la misère. C’est comme tu veux, je ne vais pas te forcer non plus. Si tu as peur, je peux aussi faire autre chose... »

Lyra pensait surtout à se transformer en animal marin, mais sortant tout droit de son imagination. En l’imaginant, elle pourrait rajouter des bras ou des choses qui compliquerait moins la vie d’Akim. Elle le ferait asseoir sur son dos. Lentement, Lyra sortit complètement de l’eau est s’assit à côté du mutant, le corps encore parcourut de frisson et de goûte d’eau. Elle se plaça en indien et continua.

« C’est comme tu veux, Akim. Rah, j’ai complètement oubliée, j’aurais pu au moins allez chercher une serviette à la salle de bain. Tant pis, je vais sécher comme ça. » Elle grimaça et ensuite plongea son regard rose brillant dans l’oeil d’Akim. « Je suis vraiment contente d’être revenue. Je me suis beaucoup ennuyée de toi Akim. » Elle s’approcha et le sera doucement dans ses bras, sans se rendre compte que cela pouvait bien le gêner. « Je vais pouvoir profiter un peu de la vie, maintenant.... »

-HJ- Désolée du retard ^^'' -HJ-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akim Khoren

avatar

Masculin
Nombre de messages : 23
Age : 28
Date d'inscription : 07/06/2008

Identité du personnage
Pouvoirs (Seulement pour les Mutants):
Secteur (Mutants seulement): B
Métier (membre du personnel seulement): /

MessageSujet: Re: Une petite virée à l'étang [Lyra]   Sam 1 Aoû - 20:57

Lyra était tout simplement géniale, même s’il ne lui en aurait pas voulu si elle avait préféré manger dans la salle à manger de Tnatum. Akim n’appréciait pas ce genre d’endroits. Il y avait toujours beaucoup de gens et cela le mettait mal à l’aise. Il supportait mal le fait de se retrouver dans une foule. Et il avait du mal à croire que Lyra ne voyait aucun inconvénient au fait de ne pas manger dans la salle à manger. Elle était pourtant tellement plus extravertie que lui! Il devait y avoir tellement de gens qu’elle avait envie de revoir… Il finit par sortir de ses pensées, tournant la tête vers Lyra. Mais… qu’est-ce qu’elle faisait?!

Rougissant, Akim détourna la tête, observant plutôt le lac. Lyra avait beau être belle… et très belle même, mais le jeune Khoren ne tenait pas à la mettre mal à l’aise. Et… ni à se mettre lui-même mal à l’aise. Les jolies filles comme Lyra ne se mettaient pas en sous-vêtements devant un pauvre gars en partie défiguré et d’une timidité maladive. Mais… Lyra c’était Lyra. Elle était différente de tout le monde. Elle s’en fichait de ses cicatrices. Elle ne semblait pas les voir ni les sentir lorsqu’elle le touchait. Elle ne faisait jamais de grimaces. Elle n’était jamais dégoûtée…

Lyra plongea à l’éclaboussant un peu. L’eau qui avait finit son envol sur son visage était un peu froide. Enfin, c’était probablement normal vu la couleur rouge de ses joues tandis qu’il observait son amie nager. Il ne répondit pas à sa question alors qu’elle s’était approchée de lui. Il n’avait pas peur de l’eau en elle-même, mais plutôt peur à l’idée de peut-être finir la tête sous l’eau et de ne plus pouvoir remonter. L’eau était aussi dangereuse que le feu. Elle pouvait faire autant de ravage. Elle agissait avec autant de violence que le feu.

Au bout d’un moment, quand Lyra fut assise à côté de lui, à regretter de ne pas avoir prit de serviette, il eut un petit rire. La pauvre devait avoir drôlement froid! Il lui tapota maladroitement le dos alors qu’elle le serrait dans ses bras. Mal à l’aise, Akim la fit reculer doucement et retira son chandail. Il le tendit à Lyra :


« Tiens… tu dois avoir froid… »

Son chandail était brun, simple et avait de longues manches. Akim ne portait jamais de chemise à cause des boutons qui lui étaient un véritable enfer. Il ne portait jamais non plus le moindre t-shirt. Il s’arrangeait toujours pour être le plus vêtu possible. Personne, ainsi, ne voyait son torse dont le côté gauche était recouvert de cicatrices. Son bras était ce qui avait été moins brûlé.
Le jeune Khoren ferma son œil unique, refusant de voir l’expression de Lyra. Il avait peut-être mal agit… Elle ne l’avait jamais vu si peu vêtu. Il n’avait jamais retiré le moindre de ses vêtements devant elle.

Doucement, Akim se laissa glisser dans l’eau. Elle était froide. Son pantalon lui collait sur les jambes. Il avait pied, mais l’eau cachait suffisamment les imperfections de son torse. Il avait néanmoins gardé son bras valide sur la terre ferme, s’appuyant sur le sol de manière à toujours pouvoir garder la tête hors de l’eau si jamais ses pieds glissaient.


« Je te trouve étrange, Lyra… Tu as toujours pu vivre en pleine liberté, sans la moindre entrave à tes mouvements. Tu avais une famille pour t’aimer, des amis. Tu savais te débrouiller sans le moindre problème pour survivre, même en cas de problèmes… Et tu abandonnes tout cela pour finir ici. C’est comme si… je décidais de fuir Tnatum pour retourner m’enfermer dans le sous-sol glacé et vide de la maison de mes parents. J’avais toujours tellement peur, tellement faim que je finissais par tout glacer sans le vouloir. Je tentais de voler de la nourriture dès qu’Ils sortaient, parce qu’Ils ne m’auraient jamais laissé en prendre. Je Leur volais des livres quand je le pouvais, espérant toujours que je pourrais sortir de cet endroit-là un jour. Je… Ils ne voulaient pas que je sorte. Ils voulaient faire croire que j’étais mort. J’étais… une honte pour Eux. Il ne me manquait qu’un bras… qu’un seul bras… Ils n’ont jamais accepté que je ne sois pas parfait. Je ne méritais pas d’être un Khoren. C’est à cause d’eux si mon corps est ainsi. Je dégoûte les gens. Ils me prennent en pitié. J’aurais peut-être été différent si je n’avais pas été enfermé toute ma vie dans ce petit sous-sol. Je passe mon temps à risquer d’être enfermé dans la salle de bain parce que je ne vais me doucher le soir quand la salle est vide, quelques minutes seulement avant que tout ne se verrouille… mais malgré tout, je suis bien, ici. Je ne me sens pas trop rejeté. Je peux… sortir quand je veux. Manger, dormir… ne pas avoir froid, lire autant que j’en ai envie… Toi, tu avais plus de liberté à l’extérieur de Tnatum… Pas comme moi. C’est pour cela que je te trouve étrange Lyra… »

Il se tut. Il avait parlé sur un ton monotone et un peu lointain. Son regard se posa sur Lyra :

« Euhm… J’aimerais que tu ne parles pas de ce que tu as vu… Personne n’avait encore vu « ça ». Je n’ai pas envie d’être dans les sujets de conversation des Mutants de Tnatum qui se demanderont comment j’ai pu récolter toutes ces cicatrices sur mon visage et sur mon torse. »

L’eau était froide. Contrairement à Lyra, il ne pouvait pas nager pour se réchauffer.

« Moi aussi je me suis beaucoup ennuyé de toi, Lyra… Il n’y a personne d’autre à qui je fais réellement confiance. Ce que l’on ne connait pas ne nous manque pas. Mais maintenant, ça m’a manqué ce… « contact humain ». C’est horrible comme sensation. J’avais l’impression d’être… encore plus seul. Pourtant je ne l’étais pas plus qu’avant de te rencontrer. »

Akim eut un petit sourire. Il trouvait cela étrange de dire ce genre de choses à Lyra. Il n’aimait pas se confier, ni qu’on en sache trop sur lui… mais il avait confiance en Lyra. Elle ne le laisserait pas tomber. Elle ne lui en voudrait pas de lui avoir prêté son chandail brun pour la réchauffer. Il n’avait peut-être pas un beau corps, mais il n’avait pas voulu la voir prendre froid. Mais il avait agit ainsi simplement parce qu’ils étaient seuls. Parce que Lyra ne semblait dégoûtée par ses horribles cicatrices. Autrement, il l’aurait laissé gelée. Akim n’était pas sans cœur, mais il ne se serait pas risqué de faire cela avec n’importe qui et à n’importe quel moment. Ce n’était pas pour rien qu’en règle générale, il ne laissait pas voir un centimètre de peau à qui que se soit et que tout son torse était étrangement blanc, comme s’il n’était jamais sortit en plein soleil, ce qui n’était pas totalement faux.

« Désolé de ne pas avoir songé à prendre une serviette pour toi… Tu… ne m’en veux pas trop pour ce que j’ai fait? Enfin, je veux dire… C’est parce que… je me doute que je ne suis pas plaisant à regarder. Je n’ai jamais… fait ce genre de truc, avant. Je ne l’aurais jamais fait avec qui que se soit d’autre, de toute façon. Ce n’est pas pour rien que j’évite autant que possible d’aller à la salle de bain quand il y a des gens. Difficile d’être discret et de ne pas se faire voir. J’ai l’impression de n’être qu’une bête de cirque jusqu’à ce qu’ils aient trouvé comment j’ai pu me retrouver avec un tel corps. Par la suite, on me prend en pitié, on trouve ma vie horrible et on finit par m’éviter parce que je mets les gens mal à l’aise. Ce n’est pas tous les jours que l’on voit un Mutant dont le corps a été en partie ravagé par les flammes. Enfin, du moins, ceux pour qui ça a pu arriver ont pu guérir sans cicatrices grâce à quelques pouvoirs de d’autres Mutants qui sont ici. »

Akim se mit soudainement à rire :

« Et savais-tu que tu es la première jeune femme qui s’est mise en sous-vêtements devant moi? »

Il lui sourit, amusé. Il ne voulait ni la vexer ni la gêné, mais il trouvait la situation plutôt amusante. De toute façon, il ne s’imaginait pas passer sa vie aux côtés de qui que se soit. Il n’était pas suffisamment beau pour arriver à attirer physiquement qui que se soit.


« Enfin, bon… peu importe… Alors! Parles-moi un peu de ce que tu as envie de faire, maintenant que tu es de retour ici. On t’a déjà assigné une chambre? On pourra aller jeter un coup d’œil quand tu auras envie de rentrer. Il y a des gens que tu as envie de revoir? Tu sais, si tu veux vraiment manger dans la salle à manger, on pourra y aller. Tu pourras revoir ceux qui t’ont manqués. Ce n’est pas parce que je suis mal à l’aise en public que tu dois te cloîtrer en ma compagnie. Et puis… je suis moins nerveux quand je suis avec toi. »


[Navrée pour le retard TT_TT J’espère que tu apprécieras ma réponse! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra Amagine

avatar

Féminin
Nombre de messages : 12
Age : 25
Date d'inscription : 21/06/2009

MessageSujet: Re: Une petite virée à l'étang [Lyra]   Dim 27 Sep - 22:42

Il etait si gentil, la jeune femme sourit et entreprit de mettre le chandail. Le corps de Akim ne la degoutait pas, oh que non. Pourquoi en serait-elle degouter, au fond? Le jeune homme semblait penser qu'il etait l'etre le plus affreux du monde. Pourtant, il y avait bien des personnes qui vivaient avec des handicaps plus gros et qui avait de quoi se trouver laid. Akim etait mignon et ce, meme si ce corps etait bruler a certains endroits. C'etait des epreuves de la vie, il faut si faire. De toute facon, la mutante ne se fiait jamais aux apparences. Le physique importe peu, ce qui compte, c'est ce qu'on est a l'interieur. Le mutant avait un coeur d'or, cela suffisait amplement a Lyra. Celle-ci, apres quelque secondes, glissa sa tete hors du chandail. Il etait trop grand, mais cela ne changeait rien au fait qu'il rechauffait. Croisant les bras, la mutante posa son regard sur Akim. Il n'avait pas a avoir peur, Lyra se tenait prete a l'aider s'il glissait. Elle c'etait d'ailleurs assise juste a coter de son bras, comme ca, elle pourrait l'agripper sans probleme. Elle ecouta attentivement le jeune mutant avant de secouer la tete: Il ne comprennait pas. C'etait tout le contraire, Lyra se dit qu'il vaudrait mieux lui expliquer. Mais avant, Lyra du se calmer. La mutante fulminait, completement en colere contre les parents de Akim. La jeune femme preferait ne pas faire de commentaire, bien que le mutant remarquerait bien vite que ses yeux etaient passer aux rouges vifs. Respirant rapidement puis de plus en plus lentement, la jeune femme soupira, ses yeux reprennant une teinte plus normale. Elle prit une grande inspiration avant de repondre au mutant.

- Tu sais, Akim, tout n'est pas rose. Je n'ai rien abandonner. Ma mere est morte lorsque j'etais jeune et mon pere est mort quand les agents de Tnatum m'ont capturer. Grace au pouvoir d'un mutant, ils ont reproduit un corps pareil au mien et l'ont laisser avec le cadavre de mon pere... Ma famille et mes amis m'ont enterrer, je n'existe meme plus a leur yeux. Je suis morte, tout simplement. Rien ne me retient a l'exterieur... Au moins, ici, je suis vivante. Je ne suis pas etrange, je ne fais que regarder la veriter en face : A l'exterieur de Tnatum, le seul moyen de vivre pour moi est de vivre comme un chien errant...

Les epaules de la jeune femme s'affaiserent. Pas d'argent, pas de logis, pas d'identiter. Elle n'etait rien en dehors de Tnatum. Ces salauds avaient tout effacer d'elle. Changeant de sujet, la mutante haussa un sourcil. Pourquoi parlerait-elle de tout ca? Il n'avait pas confiance en elle? Ce n'etait pas son genre d'allez bavasser des trucs comme ca. Lyra, quelque peu irriter, repliqua.

- Tu me prends pour qui!? La jeune femme se rendit compte de son ton aggressif et se calma immediatement, le regard doux. Je ne ferais jamais ca et tu le sais.

Plus calme, Lyra soupira et retira le chandail, maintenant rechauffer. Elle le deposa sur la berge, passant d'un air distrait une main dans ses cheveux, ecoutant d'une oreille attentive ce que disait Akim. Ces paroles la rendirent encore plus mal a l'aise, mais la jeune mutante le cacha. Sa disparition n'avait rien apporter de bon, n'y pour elle, n'y pour les autres. Elle ne fit aucun commentaire, laissant Akim continuer de parler. C'etait incroyable comment Akim n'avait aucune confiance en lui. Ces parents lui avaient tellement entrer dans la tete qu'il etait laid et ne servait a rien qu'il le croyait pour de vrai! Ca la commencait a la rendre malade tout ca. Se massant doucement les tempes avec ses mains, la mutante decida de lui repondre rapidement, pour le rassurer.

- Akim, dans la vie de tout les jours, il a des personnes qui sont bien plus defigurer que toi. Ils vivent avec et dans la societe. Tu n'es pas affreux Akim, tu as traverser des epreuves difficiles, il a des personnes qui sont bruler sur tout le corps et ont ne les deteste pas.

Elle soupira et pencha la tete dans sa direction, son regard particulierement doux et lasse. Elle esperait qu'il comprendrait enfin.

- Tu te crois affreux parce que tes parents te l'ont toujours repeter. Mais ce n'est pas vrai. Tout ce qu'ils voulaient, c'etait te demolir, rien de plus. Akim, ce n'est pas parce que tu nais avec un bras en moins que tu es un monstre. Je connais quelqu'un qui n'a meme pas de jambe, qui n'a que le tronc et elle autant accepter qu'une autre personne. C'est toi qui te fait des idees, arretent de penser a ce que tes parents t'ont fait, ce ne sont que des mensonges. Tu es bruler, et alors? Qu'est que cela change? Rien du tout! Tu es le meme bon Akim, gentil et mignon.

Elle rit faiblement, lui adressant un sourire. Tien, Akim faisait de l'humour maintenant? Lyra se leva tranquillement et tourna sur elle meme, comme pour montrer qu'elle n'avait absoulement rien a cacher. Elle se pencha vers lui, une sorte de sourire coquin et sensuel aux levres.

- Ne vient pas me dire que ca ne te plait pas, j'a un joli corps, quand meme...

Repliqua t-elle avec amusement avant de continuer.

- J'aimerais bien voir Nathaniel, mais plus tard. Nop Akim, c'est deja prit, on mange pas a la cafette. Je vais les voir de toute facon. En attendant, sort donc de l'eau avant d'avoir froid, j'peux pas garantir que mon chandail a moi va te rechaufer ! De toute facon, il est trop petit pour toi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une petite virée à l'étang [Lyra]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite virée à l'étang [Lyra]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Une petite virée ft. Jackson Whittemore
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tnatum :: L'extérieur de l'établissement :: Le puit et l'étang-
Sauter vers: